06212018Headline:

Côte d’Ivoire/Bangolo : Un jeune garçon de 10 ans, tué par des porcs

Le samedi 19 mai 2018, un drame qui fera date, s’est produit à Béon-Gohouo, village de la commune de Bangolo. Un jeune garçon d’une dizaine d’années a trouvé la mort, au cours d’une partie de chasse.

Comment cela est-il arrivé ? Selon nos sources, ce jour-là, Taho Odilon et Zahi Aimé sont commis à l’abattage d’un cochon, par leur oncle Oulaï Gabriel. L’homme qui affectionne la chair de porc, entend offrir à la famille, un succulent souper. Avec leur « feuille de route » très claire, les trois jeunes gens, accompagnés d’amis se munissent de machettes, de sagaies et autres gourdins.

Par des cris d’encouragements, ils investissent le village et lancent la traque au « côcôti » désigné. Au bout d’environ une demie-heure, le porc traqué est repéré dans des fourrées à l’orée du village. Lançant des cris de guerre, les garçons encerclent l’animal. Chacun brandit l’arme en sa possession, pour porter le coup fatal à la bête.

Le cochon retranché dans sa cachette tente de forcer le passage, pour se tirer du guet-apens. L’un des « vaillants guerriers », en la personne de Zahi Aimé, âgé de 10 ans, croit bien faire de se jeter sur l’animal, en vue de le maîtriser vivant. Malheureusement, à ce moment précis l’un de ses compagnons de chasse, Taha Odilon, libère sa sagaie. Hélas, celle-ci vient directement se planter avec violence, dans le cou de Zahi Aimé.

Devant le drame, c’est la débandade dans les rangs de ses camarades, qui abandonnent sur place leurs « armes » et prennent la fuite. Le porteur du coup de lance accidentel, tremblant de tous ses membres, s’approche lui, de son compagnon d’infortune. Il tente d’extraire la lance de fer du cou de Zahi Aimé. Il n’y parvient pas.

Très rapidement, la nouvelle du drame s’empare du village qui est quasiment en ébullition. Et une foule nombreuse converge en direction des lieux de l’accident. C’est avec beaucoup de difficultés que des villageois parviennent à extraire la lance du cou du pauvre gamin. Ensuite c’est agonisant que le malheureux est immédiatement évacué en direction de l’hôpital général de Bangolo, dans l’espoir qu’il soit sauvé. Hélas, cette volonté manifeste, de voir le garçon en vie, est vaine. Zahi Aimé ne survit pas à ses graves blessures. Il rend donc l’âme, avant même d’atteindre l’hôpital.

La gendarmerie informée procède au constat d’usage. Puis, elle ouvre une enquête en vue d’établir clairement les circonstances de ce drame. C’est dans ce cadre que Taha Odion, le principal mis en cause dans ce que certains qualifient d’homicide involontaire, est arrêté. C’est triste, qu’une partie de chasse qu’on croyait heureuse, se termine ainsi, par un gros malheur ! Et tout ça, pour un cochon.

 

linfodrome.com

Comments

comments

What Next?

Recent Articles

Leave a Reply

Submit Comment