07222017Headline:

Côte d’Ivoire -Bepc et bac 2015: 65 candidats fraudeurs retirés des effectifs

 

enseignant eleves

A 48 H des épreuves écrites du Brevet d’études de premier cycle (Bepc) 2015 et à deux semaines de celles du baccalauréat, 65 candidats en lice viennent d’être épinglés par les services de l’Inspection générale du ministère de l’Education nationale et de l’enseignement technique (Menet).

Ces candidats sous sanction pour fait de tricherie et de fraude aux éditions 2013 et 2014, tant du Bepc que du Bac, ont été retirés de la ”course” à ces deux diplômes. L’information a été livrée à la presse par l’Inspecteur général coordonnateur Ibrahima Kourouma.

L’Ig coordonnateur de l’inspection générale du Menet a indiqué que ces candidats, exclus des éditions précédentes pour tricherie et fraude et interdits de se présenter à tout examen à grand tirage pendant 5 ans, s’étaient inscrits sur la liste des candidats à l’édition 2015 de ces deux examens à grand tirage. «Ils ont pensé nous avoir dribblé en s’inscrivant dans des écoles privées ou comme candidats libres. Nous avons réussi à les épingler et à les retirer des effectifs», a-t-il déclaré.

M. Kourouma a ajouté que les élèves concernés par ces sanctions sont au nombre de 375, contre 88 enseignants et autres examinateurs pour fait de racket, «d’opération hibou» et autres indélicatesses de nature à décrédibiliser les examens et les diplômes qui en résultent. «Les acteurs fraudeurs qui se sont laissé acheter par les parents sont au nombre de 88. Il y a un minimum d’organisation mis en place. Les indélicatesses autour de nos examens doivent cesser. Il y a des valeurs à défendre. Et nous allons y veiller», a-t-il soutenu. Puis, il a dévoilé de nouvelles dispositions prises pour ”sécuriser” les examens 2015 et crédibiliser les résultats. Il s’agit principalement de la mise en place d’une opération baptisée ”Epervier” initiée par son service qui va consister au déploiement dans les centres de composition sur toute l’étendue du territoire national, d’équipes de superviseurs statiques, mobiles et une coordination de veille.

Ainsi, il y aura cette année dans les centres 4 supervisions (Dren, Deco, cabinet et Inspection générale). «Dans chaque centre, nous aurons des relais pour démanteler tout réseau de fraude. Nous aurons également deux jours d’observation sur le terrain. Nos équipes seront déployées sur 6 axes pour le conseil, l’encadrement et le contrôle, aussi bien du Bepc que du Bac. Au total, nous aurons 40 équipes statiques, 11 équipes mobiles et des visites surprises sur 6 axes que nous gardons, pour l’heure secrets», a-t-il précisé. Notons que les épreuves orales du Bepc, sans les candidats exclus, s’achèvent aujourd’hui vendredi et les tests écrits débutent le lundi 08 juin.

TRAORE Tié

l’inter

Comments

comments

What Next?

Recent Articles

Leave a Reply

Submit Comment