01242017Headline:

Côte-d’Ivoire -Crime dans un cimetière/ Une tombe cassée: Le corps volé

cimetiere

Qui a volé dans sa tombe, les restes du corps de Bodo Gogoua ? Et qu’en a-t-on fait ? Ce sont les questions que l’on se pose encore dans une bourgade de la sous-préfecture d’Issia. Ce, après la profanation d’une tombe qui a ensuite été vidée de son contenu.

Nos sources rapportent, en effet, que c’est en 2013, que Bodo Gogoua meurt. Son inhumation s’est faite au cimetière de son village dénommé « Louéwan ». Mais beaucoup plus tard, son village se délocalise. De fait, le chef de « Louéwan », en accord avec deux de ses homologues et leurs populations, décident de former un seul village. C’est ainsi que tous vont se regrouper sur un seul site beaucoup plus grand, et la vie reprend son cours normal.

On en est là, quand le 30 mai 2015, dame Mazo Brigitte trouve la mort en tombant accidentellement dans un trou creusé par des orpailleurs clandestins. Quelques jours plus tard, c’est une foule qui accompagne sa dépouille à sa dernière demeure, au cimetière de « Louéwan » son ex-village. Mais sur place, c’est la surprise. La tombe voisine à la sienne où repose Bodo Gogoua, est carrément cassée. Et pis, les restes du corps de ce malheureux, ont tout simplement été volés et emportés.

C’est l’indignation totale. Des cris et pleurs fusent de partout. Une double mort en tout cas, pour le pauvre Bodo Gougoua. Mais qui a pu commettre un tel acte et à quelles fins ? C’est ce que l’on se demande. Il nous revient qu’en ce moment même, tout est mis en œuvre, pour retrouver le ou les auteurs de la macabre forfaiture.

T. MARIO ( Correspondant)

SOIR INFO

Comments

comments

What Next?

Recent Articles

Leave a Reply

Submit Comment