07212018Headline:

Côte d’Ivoire/Daloa: Après l’attaque manqué de la prison civile, le passeur d’arme arrêté livre de grave secret

Deux jours après l’attaque manquée de la prison civile de Daloa, tous les grands bandits incarcérés dans cette maison d’arrêt et de correction ont été transférés dans la soirée du mardi 12 2018, à la Maison d’arrêt et de correction d’Abidjan (Maca).

Et cela, à en croire nos sources, sur ordre du procureur de la République près du tribunal de 1ère instance de Daloa. Quant à l’individu interpellé avec l’arme, celui-ci a été déféré, le mercredi 13 juin 2018, à la prison civile de Daloa après avoir séjourné deux jours dans les violons du commissariat du 1er arrondissement de police de Daloa. Ce dernier que nous avons rencontré dans les locaux d’audit tribunal, nous a laissé entendre qu’il avait été payé par des hommes de Gethème. Celui-là même qui est le chef du redoutable gang pour qui on veut attaquer la prison civile de Daloa. “Moi j’ai été payé à un million de francs Cfa par les hommes de Gethème pour venir lui remettre l’arme”, a-t-il indiqué.

Et d’ajouter qu’avant d’arriver à Daloa, ils étaient en contact avec des gardes pénitentiaires en service à la prison civile. “Je connais très bien Gethème. Nous avons fait l’armée ensemble et aujourd’hui, nous sommes démobilisés. J’avais presque réussi ma mission mais c’est parce-que les gardes pénitentiaires qui étaient de service ce jour-là, ne se sont pas entendus. C’est ce qui a tout gâté”, a-t-il déclaré. Puis de poursuivre en ces termes:” Tout avait été planifié depuis Abidjan avant que nous nous déplacions. On connaissait déjà tout le dispositif qui était en place. Certains même avaient été gérés. Donc ce n’était pas une attaque comme les gens le disent. Nous sommes arrivés au nombre de 20 personnes à bord d’une Peugeot bâchée pour récupérer nos hommes. En tout cas, je vous assure que Gethème n’a jamais terminé sa peine en prison. C’est quelqu’un que je respecte beaucoup. Et puis il est gentil. C’est pourquoi partout où il va, il crée vite un groupe”.

Notons que ce sont, au total cinq (5) équipages de la Centre de coordination des décisions opérationnelles (Ccdo), un cargo de la gendarmerie et de la police qui les ont conduits jusqu’à Abidjan.

 

 

koaci.com

Comments

comments

What Next?

Recent Articles

Leave a Reply

Submit Comment