05252018Headline:

Côte d’Ivoire/Daloa: Des individus attaques des casernes de police et des opérateurs économiques.

Le dangereux gang qui sème la terreur à Daloa démantelé par la police visée dans ses attaques

Le commissaire divisionnaire, Ouattara Lancina, préfet de police de la région du Haut-Sassandra, et ses éléments sont plus que jamais déterminés à mettre un coup d’arrêt aux activités des scélérats et autres malfrats dans leur zone de compétence. Cette détermination, les membres d’un dangereux gang spécialisé dans les attaques à main armée, vient d’en faire les frais. Il s’agit des auteurs de l’attaque de la préfecture de police, du commissariat du 3è arrondissement de police de Daloa et des agressions contre les opérateurs économiques de la région du Haut-Sassandra allant où revenant d’effectuer des opérations bancaires.

Cette bande conduite par un certain Jetheme, un jeune homme sans cœur ni foi bien reconnus dans les fichiers de la police, et dont on ignore par quel moyen il s’est évadé de la prison civile de Gagnoa, de Man et de bien d’autres prisons de la place pour se retrouver dans la ville de Daloa où il crée des misères au sein de la population. En effet, selon les informations en notre possession, dans le courant de l’année 2017, l’un des lieutenants de cette bande, répondant au nom de Kevin, est placé en garde à vue à la préfecture de police de Daloa. De ce fait, une nuit aux environs de 22h, ce jeune homme et quatre autres de ses lieutenants débarquent dans les locaux de la préfecture de police de Daloa, désarment et enferment tous les agents des forces de l’ordre en service cette nuit-là, avant de prendre la clé des champs.

Dès sa prise de fonction, le commissaire divisionnaire Ouattara Lassina, saisi des faits, prend la ferme décision de neutraliser cette bande armée. Aussi, actionne-il ses hommes, à cet effet. Deux mois après son arrivée, quatre membre de cette bande sont pris par l’un de ses collaborateurs, le commissaire N’guessan Zaka Thomas, chef de service du commissariat du 1er arrondissement de police de Daloa et ses hommes. Ce sont les bandits Koné Seydou, Coulibaly Moussa, Yameogo Ali et Modibo Miakaté. Ces derniers donnent des pistes aux flics qui leur permettent de mettre le grappin sur deux autres membres de la bande pendant que le chef dudit gang, répondant au nom de Jetheme, lui, reste en cavale. Il s’agit des nommés Konaté Daouda dit Tchèdjan et de Bamba Aboulaye qui, à leur tour, donnent des pistes aux policiers pour un autre lieutenant de la bande, en la personne de Traoré Moussa.

Une perquisition au domicile de ce bandit permet aux flics d’y découvrir une importante quantité de munitions et des attributs militaires dans lesquels il se sapait pour aller commettre ses sales besognes. Tous ces criminels sont déférés devant le procureur près du tribunal de 1ère instance de Daloa. Certains d’entre eux ont été condamnés à 20 ans d’emprisonnement ferme. Le jeudi 26 Avril 2018, le cerveau du gang, le fameux Jetheme est interpellé à Biankouman par la police puis extradé à Daloa. Le criminel et dix autres de ses acolytes sont accueillis dans la ville de Daloa comme des stars. Auditionné dans les locaux du commissariat du 1er arrondissement de police de Daloa où ces gangsters ont séjourné avant d’être conduits devant le procureur près du tribunal de 1ère instance de Daloa, le chef du gang n’a pas fait de la résistance pour avouer les faits de l’attaque de la préfecture de police de la capitale du Haut Sassandra. « Nous avons attaqués la préfecture de police de Daloa pour libérer mon jumeau qui y avait été placé en garde à vue », a-t-il expliqué. Avant de revendiquer plus d’une quarantaine d’attaques dans la ville de Daloa.

Le vendredi 26 Avril 2018, ce fut le ballet des autorités militaires, de la police et de la gendarmerie qui voulaient découvrir ce chef de gang qui les a tant défiés dans leur zone de compétence. Du côté de la préfecture de police, c’était la grande joie qui se lisait sur les visages des agents des forces de l’ordre dont certains collègues avaient subis le courroux de ce gang.

Notons que le fameux Jetheme est arrivé à Daloa avec onze (11) autres de ses comparses qu’il a recruté dans la ville de Man et ses environnants. Au nombre de ces bandits, figurent un militaire et sa femme ainsi qu’un lieutenant des services des Eaux et forêts. Tous ces criminels, sous une escorte policière, ont été conduits au tribunal de 1ère instance de Daloa.

Julien Lenoir (Correspondant régional)

Comments

comments

What Next?

Recent Articles

Leave a Reply

Submit Comment