08222018Headline:

Côte d’Ivoire – Des élèves se soulèvent et se mettent en congé de noël,le ministre Kandia appelle les guides religieux au secours

Ce mardi 12 décembre 2017, comme hier lundi, plusieurs établissements secondaires ont été contraints de fermer leurs portes et de suspendre les cours. Des élèves qui veulent aller en congé de noël plutôt que prévu, organisent des troubles en lançant à leurs camarades des sms à paralyser les cours ou en délogeant purement et simplement des salles de classes, ceux qui s’entêtent à suivre les cours.
Le phénomène a été observé à Yopougon, à Marcory et d’autres communes d’Abidjan mais surtout à l’intérieur du pays dans les villes de Bangolo, Gagnoa…

‘’Quand on est presqu’à la mi-décembre, moi je ne fais plus tellement attention à ce qui se passe en classe. Je suis porté sur les fêtes. D’ailleurs on est dans une période où on a déjà arrêté les notes, je me demande alors ce qu’on va chercher encore à l’école », tente de justifier un élève que nous avons interrogé non loin des cours Loko à Marcory. Un enseignant indique pour sa part qu’il s’agit d’un effet de groupe où les élèves turbulents qui sont les moins nombreux finissent par imposer leur diktat à ceux qui veulent faire cours.

Les chefs d’établissement qui ne veulent pas prendre beaucoup de risques n’ont pas d’autres choix que d’autoriser les congés anticipés.

La ministre de l’Education nationale Kandia Camara est aussitôt montée au créneau pour s’élever contre ces pratiques devenues récurrentes à la veille de chaque congé de noël depuis quelques années. Dans une déclaration, elle a mis en garde les fauteurs de troubles et appelé les élèves à leurs responsabilités en tant qu’apprenants.

« Ces perturbations, si elles continuent, auront des conséquences négatives sur le temps d’apprentissage et sur les résultats scolaires de nos enfants. Cet état de fait est inacceptable et condamnable. Je rappelle à tous que le thème de cette année scolaire est : civisme et engagement de tous pour une école de qualité. Par conséquent, j’en appelle au sens de responsabilité de tous :
– Elèves ;
– Parents d’élèves ;
– Chefs de communautés ;
– Guides religieux ;
– Responsables locaux de l’administration scolaire.

Aux élèves, je rappelle que votre rôle est d’apprendre et de maintenir dans votre école un climat propice à l’apprentissage. Votre réussite ou votre échec en fin d’année dépend du temps que vous consacrez à vos études », déclare la ministre de l’Education.

Laquelle met en mission les chefs d’établissement pour ramener le calme par des ‘’sanctions exemplaires’’ et des mesures disciplinaires à l’encontre des meneurs. Et les guides religieux leur ‘’implication et engagement forts afin d’amener les populations sous votre autorité à sensibiliser leurs enfants pour un retour à l’apaisement et à la reprise des cours ‘’.
Ces troubles à la veille des congés de noël ne sont pas nouveaux dans le secondaire en Côte d’Ivoire. Mais les autorités n’ont jamais anticipé le phénomène.
SD à Abidjan
sdebailly@yahoo.fr

Comments

comments

What Next?

Recent Articles

Leave a Reply

Submit Comment