11212017Headline:

Côte d’Ivoire: des étudiants molestés, violentés ,pris en otage par des individus armés et sommés de citer des hommes politiques

Un étudiant a été a été pris en otage à Korhogo (nord) par des individus armés et sommé de citer des hommes politiques comme, des financiers de la Fédération Estudiantine et Scolaire de Côte d’Ivoire (FESCI) lors de la marche pour la réhabilitation des cités universitaires le 16 août dernier.

C’est une déclaration du secrétaire général du mouvement estudiantin qui a révélé l’information mardi.

Selon Assi Fulgence Assi dit AFA signataire du document,Traoré Younissou  dont-il s’agit et ses camarades ont été, molestés, violentés et pourchassés sur le campus de l’université Péléforo-Gbon-Coulibaly de Korhogo, jusqu’au village de LôöKaa avant d’enlever le second cité pour une destination inconnue.

Il a été bastonné avant de l’intimer sous la menace de leurs armes de produire une déclaration dans laquelle il citerait des hommes politiques du pays comme financiers des activités de la FESCI.

Traoré Younissou s’est donc exécuté au prix de sa vie puis a été conduit à la préfecture de police de la localité pour « troubles à l’ordre public ». Il a recouvré la liberté sous l’ordre du procureur de la République après un procès-verbal. Un acte que condamne la FESCI et annonce une plainte contre les auteurs.

« La FESCI condamne cette énième tentative d’assassinat planifié de l’un de ses leaders ; Va porter plainte contre les acteurs de cette barbarie ; Demande aux autorités une prise en charge médicale pour le camarade ; Tient à préciser que les élèves et étudiants ne sont nullement mêlés à un quelconque projet politique d’une tierce personne ; Enfin la FESCI voudrait interpeller toutes les personnes qui ont tendance à l’infantiliser en associant à ses revendications à des manipulations politiques », a conclu AFA.

Donatien Kautcha, Abidjan

koaci

Comments

comments

What Next?

Recent Articles

Leave a Reply

Submit Comment