01232017Headline:

Côte-d’Ivoire : Des individus tentent de lyncher un policier à l’Abattoir à Port-Bouët

Mama et la police

En service dans l’un des commissariats de police de la ville d’Abidjan, le sergent Z.K. doit sincèrement fléchir les genoux, et louer Dieu, pour sa miséricorde. Lui qui a échappé de peu, à une mort violente.

En effet, selon nos sources, en début de soirée du vendredi 9 octobre 2015, après son service, l’agent de police se retrouve à Port-Bouët. C’est la commune où il réside. Descendu d’un véhicule de transport en commun, il s’emploie à présent, à regagner son logis. Et là, ce trajet qui n’est pas vraiment long, note-t-on, il le fait à pied. Les choses semblent très bien se passer.

Mais alors que le sergent de police parvient au niveau de l’abattoir, il est accosté par un groupe de jeunes gens. Ces derniers, sur les dents, affichent une détermination à lui faire la peau. La raison, ils disent l’avoir reconnu comme étant celui qui les a agressés la veille. Le flic s’étonne. Il note qu’il n’a rien d’un vulgaire voyou, au point d’aller agresser d’innocentes personnes. Pour prouver cela, Z.K. sort sa carte professionnelle. Mais ses interlocuteurs ne veulent rien entendre. Et la situation de l’agent de police commence, sérieusement, à être inquiétante. Il est conscient qu’il part perdant, en voulant braver ces quidams. Il recule alors d’un pas, de deux, de trois… et soudainement, engage un sprint déroutant. De quoi rendre jaloux le champion du monde des 100 mètres, Usain Bolt.

Les jeunes gens qui tentaient de faire la peau au policier, sont surpris par la pointe de vitesse de Z.K. Néanmoins, ils se lancent à ses trousses. Ayant une longueur d’avance sur ses poursuivants, le sergent va se réfugier auprès d’un vigile. Solidarité entre « frères d’armes » oblige, l’agent de sécurité fait ce qu’il peut face à la foule, pour éviter au policier, un bien tragique sort. On en est à cette situation, quand débarque un imposant contingent de policiers alertés par une bonne volonté. Ce sont ces forces de l’ordre qui réussissent à exfiltrer leur collègue, qu’ils vont mettre en lieu sûr. Une sacrée chance pour le sergent Z.K. qui a frôlé ainsi la mort.

Madeleine TANOU

linfodrome.com

Comments

comments

What Next?

Recent Articles

Leave a Reply

Submit Comment