10152018Headline:

Côte d’Ivoire: Des membres d’un redoutable gang arrêtés à Sikensi

Les hommes de Doukouré Henri, patron du commissariat de police de Sikensi, viennent de réussir un grand coup de filet. Ils ont mis hors d’état de nuire trois caïds, qui troublaient la quiétude des honnêtes citoyens.

Selon nos sources, le jeudi 21 juin 2018, le commissaire Doukouré reçoit un appel anonyme, l’informant de ce que cinq (5) individus, à bord d’une Mercedes, viennent d’échouer dans une attaque lancée sur la route de « Bakanou B », un village communal.

Fort du descriptif fait des gangsters et de leur moyen de locomotion, le commissaire envoie ses hommes sur le terrain, aux fins de faire front à la bande de gangsters présumés. Ainsi, ces éléments conduits par un officier se déploient non loin de Bécédi, une bourgade périphérique de Sikensi.

Menant des recherches, aux alentours de 19h, les policiers découvrent, dans le périmètre de leur position, un véhicule embourbé. A son bord, personne. Seulement voilà, la voiture correspond bien à celle attribuée aux bandits. Le lieutenant et les membres de son équipe lancent aussitôt une battue, qui va s’avérer payante, avec l’interpellation d’un suspect. Il s’agit de Biagné Guy-Roland dit « Guyzo ». La fouille corporelle opérée sur sa personne laisse découvrir une cagoule.

Harcelé de questions, l’homme craque et revendique son appartenance au gang recherché. Après quoi, il cite d’autres individus qu’il présente comme étant les autres membres du commando. Ainsi, grâce à sa collaboration, tour à tour, sont arrêtés Kacou Marius André, alias « Wattao à ne pas confondre avec l’autre) », et Emmanuel dit « Manou ».

Quand au tristement célèbre Rougeot, dont le nom est mêlé à plusieurs actes criminels et propriétaire de la Mercedes, il est encore en cavale. Indiqué comme le chef présumé du gang, il a dans ses ‘’pattes’’, un autre complice du nom de Koné Yaya. Tous les deux sont donc activement recherchés.

En attendant qu’ils soient appréhendés à leur tour, leurs trois comparses sont déférés devant le parquet de Tiassalé.

 

koaci.com

Comments

comments

What Next?

Recent Articles

Leave a Reply

Submit Comment