08102020Headline:

Côte d’Ivoire: des meurtres en série sèment la terreur au quartier château à Bondoukou

2 meurtres en deux semaines à Bondoukou. C’est le triste bilan partiel d’un tueur en série qui sème impunément la terreur et la désolation au quartier Zanzan château.

La dernière victime en date est Affoua Lucie, couturière et mère d’un garçon de 3 ans retrouvée morte, ce samedi 4 avril, à son domicile.

Sa porte fracturée, sa maison en vrac, étranglée et le caleçon descendu aux cuisses, la scène parle toute seule. En effet, rentrée à la maison, la veille, avant le couvre-feu, la couturière n’en est plus ressortie vivante. Pourtant, la scène du crime révèle à quel point la pauvre s’était battue pour d’éviter d’être violée, dans un premier temps et pour préserver, ensuite, sa vie. Mais hélas… Asthmatique de son état, Affoua Lucie n’a visiblement pas eu assez de souffle pour mener jusqu’au bout la lutte avec son agresseur. Selon des témoins, « bien que nue à moitié, la couturière n’a pas été violée ».

Il y a deux semaines, jour pour jour, une fillette d’une dizaine d’années avait été retrouvée morte, à quelques mètres de là, dans des conditions étranges. Violée et abandonnée, sa famille avait retrouvé le corps sans vie de l’enfant dans une maison inachevée sans aucune explication. Mais le mode opératoire reste identique ; identifier sa proie d’entre le sexe féminin, violer et tuer. Malgré toutes ces informations, l’enquête piétine.

Pendant ce temps, la psychose se lit désormais sur tous les visages des habitants du quartier qui ne savent plus à quel saint se vouer. En effet, le quartier mal éclairé les expose à une insécurité sans précédent. Malgré le couvre-feu, personne ne s’y sent en sécurité. Car « on le sait, les forces de sécurité ne patrouillent jamais dans les quartiers mal éclairés, à la grande joie des malfrats » a dénoncé Bro Joseph, un riverain.

Comments

comments

What Next?

Recent Articles