08162017Headline:

Côte-d’Ivoire /Des ”microbes” sèment une grande terreur à Gagnoa: Des blessés graves enregistrés

gens fuient les microbes

Le phénomène des ”microbes” se fait durement ressentir à Gagnoa, à travers des agressions sauvages des populations.

A l’aide d’armes blanches notamment des machettes et couteaux, ces mineurs peu ordinaires s’incrustent peu à peu de façon négative dans le quotidien des habitants à Gagnoa. Ils ont déjà fait de nombreuses victimes. Ils agressent aussi bien la nuit que dans la journée.

Selon des sources, un jeune homme a été pris à partie récemment par les ”microbes” au quartier Barouhio, non loin d’une entreprise d’exportation de café-cacao. « Le jeune qui revenait d’une virée nocturne est descendu au niveau des garages qui font face à l’entreprise Cargill. Il a emprunté une voie dans la broussaille qui débouche sur la route de sa maison. A peine a-t-il ouvert le portail de chez lui que 02 mineurs armés de machette lui ont intimidé l’ordre de s’arrêter. L’un lui a asséné un violent coup avec son arme. Le jeune homme est tombé mais il a eu le temps d’amortir le choc avec sa main. L’autre bandit a demandé à son complice s’ils devaient l’achever. Son binôme a répondu par la négative. Ils l’ont donc dépouillé de son portable et d’une somme d’argent avant de prendre la fuite, non sans lui administrer un dernier coup de machette à la cuisse », nous confie notre source.

Un autre cas de figure s’est également déroulé samedi dernier au quartier Cissé Kamourou. Ce jour-là, le sieur Sanogo Yssouf a été poignardé dans le courant de la journée précisément vers 13 h par 02 agresseurs toujours à l’aide de couteaux. Heureusement, la victime a eu la vie sauve malgré les 04 coups de couteau reçus dans les fesses et les cuisses. Les ”microbes” l’ont également dépouillé.

A côté des ”microbes”, un autre phénomène de banditisme est en train de prendre forme à Gagnoa. Il s’agit du vol à la sauvette. Des bandits à moto arrachent les biens d’honnêtes citoyens avant de prendre le large. Par ailleurs, l’espace qui abritait autrefois le ”Sans loi” est devenu un nid de bandits. Les agressions y sont fréquentes et cela, à n’importe quel moment de la journée.

Venance KOKORA à Gagnoa

linfodrome.com,

Comments

comments

What Next?

Recent Articles

Leave a Reply

Submit Comment