07242017Headline:

Côte d’Ivoire/ Des soldats de l’Onuci agressés: Des blessés graves

 

’Onuci-

L’insécurité demeure d’actualité dans la ville de Daloa, malgré la détermination des forces de l’ordre à la réduire à sa plus simple expression. Et comme pour montrer qu’ils, sont des durs à cuire, ces animateurs de la pègre de la « Cité des antilopes » ont carrément dirigé leur action contre des soldats onusiens.

C’était dans la nuit du jeudi 14 au vendredi 15 mai 2015. A en croire nos sources, ce jour-là, après leur service, les majors Hossein Mohamed et Mosslom du bataillon bangladeshi décident de s’offrir des moments de détente dans le centre-ville. Ils partent donc de leur camp situé sur la voie menant au village de Zaïbo et les voilà qui gagnent peu après, un lieu « chaud » de la ville. Ils s’y amusent très bien. Il est environ 2h du matin, quand ils reprennent le chemin du retour, en direction de leur base.

Mais alors qu’ils ne sont plus qu’à quelques mètres seulement de leur destination, ils sont attaqués par des quidams armés. Les pauvres soldats onusiens n’ont vraiment pas le temps de se défendre. Les inconnus se jettent sur eux et les lardent de coups de couteau, avant de prendre la fuite. Ce sont les cris de détresse des militaires qui parviennent à leurs collègues à la base. Ces derniers accourent et les découvrent en sang, grièvement blessés. Après les premiers soins, il nous revient que leur état étant très inquiétant, Mohamed et Mosslom sont évacués à Abidjan.

Qui sont leurs agresseurs et quelle était leur réelle mission ? Une enquête est en cours, pour retrouver ce « commando » et le faire parler.

Julien LENOIR (Correspondant Régional)

 linfodrome.com

Comments

comments

What Next?

Related Articles

Leave a Reply

Submit Comment