07212018Headline:

Côte d’Ivoire: Des tueurs d’un enfant arrêtés à Daloa

Ils méritent vraiment d’être félicités pour leur sens du devoir et de la bravoure. Eux, ce sont les éléments de la brigade de la gendarmerie ville de Daloa qui, depuis un certain moment, multiplient de belles opérations en mettant le grappin sur des bandits de grand chemin dans leur zone de compétence.

De fait, leur dernier coup d’éclat, dans le département de Daloa et ses environs, remonte à la date du 26 Mai 2018. C’était dans le village de Bandiahi. Précisément dans la Sous-préfecture de Bédiala. Et ce, En effet, deux mois après le meurtre d’un jeune homme répondant au nom de Tiboué Bi Tinguinlé dit Drogba.

Saisis de ces faits les éléments de la brigade de gendarmerie de la ville, après le constat d’usage, engagent des recherches qui leur ont permis d’appréhender les présumés auteurs de cet acte criminel. Il s’agit des nommés Kouabli Bi Lézié, Zah Bi Gohi Ferdinand et Zah Bi Seyé Philippes dont l’âge varie entre 18 et 20 ans.

Sur les faits, nos sources expliquent que la mère du jeune homme avait quitté le père de cet enfant pour venir se mettre en ménage avec le nommé Kouabli Bi Lézié Abel dans le village de Bandiahi. Ainsi quelque temps plus tard, ce dernier a été arrêté puis condamné pour vol. Ne pouvant donc supporter les moqueries des habitants du village, celle-ci décide alors de regagner sa famille.

Plus tard, de retour de la prison, Kouabli Bi Lézié essaye de la reconquérir, à nouveau. Mais cette dernière ne mord pas à son hameçon. N’ayant plus d’argument solide pour récupérer sa concubine, l’homme décide alors de lui créer toutes les misères. Ainsi, un soir, le fils de cette dame qui a toujours pris Kouabli Bi pour son père, débarque à son domicile.

Une aubaine, à en croire Ce dernier fait donc appel à ses deux amis. Les trois amis à en croire toujours nos sources, invitent le jeune homme à les suivre dans une broussaille située non loin du village. Un lieu où certains habitants de cette bourgade vont déféquer en plein air. Une fois sur place, le nommé Zah Bi Seyé Philippes lui se donne pour mission de faire le guet. Quand son frère Zah Bi Gohi Ferdinand et le nommé Kouabli Bi Lézié eux se ruent sur le petit Tiboué Bi pour le torturer à mort. Après leur forfait, les trois amis prennent la clé des champs. Les éléments de la gendarmerie de la brigade ville de Daloa, en poste dans la sous-préfecture de Bédiala, informés, se déportent sur les lieux puis procèdent au constat d’usage. Après quoi, ils ouvrent immédiatement une enquête portent ses fruits. Ainsi, le 26 mai dernier, les trois fugitifs qui se signalent dans le village de Bandiahi, sont cueillis nuitamment par les gendarmes, à leurs trousses.

Conduits à leur base et auditionnés, les trois amis tentent, dans un premier temps, de nier les faits avant de passer à table. Sur la base de leurs aveux, les présumés criminels été déférés devant le procureur de la République près le tribunal de 1ère instance de Daloa. C’était le 29 mai 2018 dernier.

 

linfodrome.com

Comments

comments

What Next?

Recent Articles

Leave a Reply

Submit Comment