05262017Headline:

Côte d’Ivoire: Drame dans une famille: Le père, la mère et l’enfant ont été assassiné

famille morte

Des corps ont été retrouvés dans une forêt (Photo d’archives pour illustrer l’artcle)
Trois corps (le père Ouadraogo Amidou, la mère Ouédraogo Reketa et un petit garçon de 3 mois), selon nos sources, ont été retrouvés, dans une forêt, à plusieurs kilomètres de la Carrière, un campement situé à une dizaine de kilomètres de Moapé.
Cette localité, a-t-on appris, est distante d’une dizaine de kilomètres d’Adzopé, au départ d’Abidjan. Le lundi 25 juillet 2016, l’homme âgé de 35 ans et sa femme âgée de 23 ans, avec un enfant de 3 mois et un autre d’un an ont quitté leur domicile, non loin de la Carrière pour leur champ.

A en croire l’un des leurs avec qui nous avons longuement échangé, contrairement à leur habitude, ils ne retournent pas, le soir, à la maison. Leurs deux enfants dont le plus âgé a 6 ans s’impatientent. Ils en parlent à des voisins. La nuit est longue. Mais papa et maman ne rentrent toujours pas. Les recherches commencent alors, le mardi 26 juillet 2016, à l’aube. Elles sont infructueuses, ce premier jour. Le mercredi 27 juillet 2016, les recherches se poursuivent, sans que les forces de l’ordre n’en soient informées. Le soir, les recherches vont porter leur fruit: à environ un kilomètre de la route, les corps sont retrouvés. ‘’ C’est dans la forêt. Les gens ont pris un pagne de la femme et ils ont étranglé l’homme et son épouse. L’enfant de trois mois était au milieu quand les corps ont été retrouvés. Ce n’est pas tout. L’enfant d’un an, amaigri, qui croyait que ses parents étaient vivants était à côté ‘’, nous apprend notre interlocuteur qui ajoute qu’il y avait des traces de sang sur la tête du survivant. ‘’ Il n’y avait pas de conflits de bon voisinage à ce qu’on sache. Nous nous posons encore la question de savoir ce qui a bien pu se passer. Sont-ce des bandits ? Que chercheraient-ils? Les autorités ne sont pas encore au courant. C’est maintenant que nous allons entreprendre les démarches‘’, soutient le parent des défunts qui pense à un assassinat. Il convient de noter que l’information n’a été ni confirmée, ni infirmée, de source indépendante.

Dominique FADEGNON

 linfodrome.com, 

Comments

comments

What Next?

Related Articles

Leave a Reply

Submit Comment