12092016Headline:

Côte d’Ivoire –Frci agresse une sage-femme à l’entrée de la salle d’accouchement

 

Hospitalisée au sein de l’hôpital général d’Abobo sud, son mari et une proche à son chevet, Amani Nadège, fait peine à voir avec son visage tuméfié et la minerve à son cou. Sa collègue, Mme Kouman, encore sous le choc, explique les circonstances du drame. «Dimanche aux environs de 20h15, un corps habillé, un Frci, en pleine conversation téléphonique, s’est présenté à l’entrée de la salle d’accouchement. Moi, Mme Amani Nadège (Ndlr; la victime), une autre sage-femme, une fille de salle et deux stagiaires étions présentes afin d’assurer la garde. Lorsque cet homme a fait son entrée, Nadège lui a dit que l’accès de cette salle est interdit à toute personne étrangère au service afin de protéger l’intimité des femmes qui viennent accoucher. Il a aussitôt interrompu son échange téléphonique pour lui foncer dessus. Elle a alors abandonné le registre qu’elle remplissait, pour se réfugier dans la salle attenante où les femmes accouchaient espérant qu’il ne la suivrait pas là-bas», explique le témoin oculaire. Mais, c’était mal connaître l’agresseur du jour qui suit Mme Amani pour la rouer de coups. «Je me suis éloignée discrètement afin d’appeler la police.
Il l’a frappé dans le ventre, au visage, avec une violence inouïe. Nos cris ont ameuté les autres qui sont venus à notre secours. L’homme a fui mais il a été rattrapé
par un de nos médecins et il a été conduit au 14ème arrondissement. Ce n’est que plus tard que nous nous sommes rendus compte qu’il était le mari d’une de nos parturientes qui souffrait d’hyperthermie (Ndlr ; forte fièvre) et d’une rupture prématurée des eaux.
Les supputations vont bon train sur l’identité de l’agresseur, quand certains disent que c’est un Frci tandis que d’autres affirment que c’est un « com zone » originaire de Sikensi. Pour en avoir le cœur net, nous nous rendons au commissariat du 14ème arrondissement. Une source introduite, après maintes réticences, révèle que l’individu se trouve effectivement dans leurs locaux et répond au nom de Sylla.

L’Expression

11070174_804957146255799_2044359306283265829_n

Comments

comments

What Next?

Recent Articles

Leave a Reply

Submit Comment