10172017Headline:

Côte-d’Ivoire : Horrible crime/ Un homme décapite sa jeune femme de 17 ans enceinte

homme tue sa femme

Hien Henriette, 17 ans, affreusement tuée et baignant dans une mare de sang. C’est l’image terrible qu’il a été donné de voir à Lobikro, bourg situé en pleine forêt classée de Goin-Débé, dans le département de Guiglo. Cette jeune fille, enceinte de 9 mois, a été atrocement découpée en morceaux, par son mari Kambou Jérémie, paysan de 30 ans.

Lorsque, le vendredi 8 avril 2016, nous arrivons sur place aux alentours de 10h, hommes, femmes, jeunes, vieux et enfants, tous se ruaient sur les lieux de la macabre découverte, dans une plantation de cacao.

Des cris de détresse et d’indignation fusaient de partout. Retour sur un scénario macabre, que l’on s’explique difficilement dans la bourgade. De fait, expliquent nos sources, le jeudi 7 avril 2016, à l’aube, Kambou Jérémie, sa femme Hien Henriette, encore mineure et leur fils Kambou Claude, âgé de 8 ans, partent de leur domicile. Ils se rendent de ce pas à leur plantation de cacao, à environ 1 Km de Lobikro.

Bien avant, Kambou laisse des consignes fermes à sa seconde femme, Kambiré Mariam, âgée, elle, de 16 ans et nourrice. A savoir, que le repas soit prêt, à leur retour le soir. Un peu plus tard, sur place au champ, Kambou demande à son fils, précocement initié à la chasse, d’aller visiter les pièges dans la forêt jouxtant sa plantation.

Pendant ce temps, sa femme, épuisée par la grossesse avancée, s’étend par terre, sur un morceau de pagne. Et là subitement, Kambou Jérémie se rue sur elle. A l’aide de sa machette, il se livre à une véritable boucherie sur sa concubine enceinte. Dans cette folie, meurtrière, l’homme ne se contente pas que de tuer Henriette. Il découpe son cadavre en morceaux, jusqu’à la décapiter.

L’horrible besogne accomplie, il rejoint son fils qui ne se doute pas que sa mère venait de trouver la mort de façon horrible. Et cela, des mains de son père, un assassin dont il se tient aux côtés.

Rentré plus tard au village, Kambou Jérémie, tôt le lendemain matin, se présente au domicile de son frère cadet Kambou Papa. A ce dernier, il tient ce discours : « Un miracle s’est opéré hier soir dans ma plantation. En pleine prière, Dieu est m’est apparu et m’a dit que ma femme donnera naissance à un fils qui s’appellera Jésus ». Puis d’ajouter calmement : « Ma femme est présentement en route pour le village. D’un moment à l’autre, elle va nous rejoindre ».

Mais qu’est que cela veut-il bien dire ? En tout cas, Kambou Papa trouve bien curieux, les propos de son frère. Il décide dès lors, d’aller lui-même, à la rencontre de sa belle-sœur, non sans en informer le chef de Lobikro. Ensemble, ils se rendent dans la plantation de Kambou Jérémie. Là, ils découvrent l’horreur avec le corps affreusement mutilé de la jeune femme enceinte.

Très vite, la tragique nouvelle se répand dans le village comme une traînée de poudre. Suspect principal, Kambou Jérémie est interrogé. Là, cette fois, il donne une autre version. Il raconte que sa femme est morte, tuée par la foudre pendant que lui priait juste à côté. Du vent, de toute évidence.

Informés, l’adjudant Kouamé Kouamé, commandant de la brigade de gendarmerie de Guiglo, et ses éléments descendent sur les lieux et mettent le grappin sur Kambou Jérémie. Une enquête est en cours, pour connaître tous les contours de ce crime.

Chancelle GOUDALET ( Correspondant régional)

 linfodrome.com

Comments

comments

What Next?

Recent Articles

Leave a Reply

Submit Comment