07282017Headline:

Côte d’Ivoire /INSECURITE ;Riviera/ La résidence d’un cadre de la Bad attaquée / le vigile tabassé, argent et voiture emportés

maison

Riviera/ La résidence d’un cadre de la Bad attaquée

Un blessé parmi les gangsters, le vigile tabassé, argent et voiture emportés

Dans la nuit du samedi 16 au dimanche 17 avril 2016, des malfaiteurs ont effectué une descente dans une résidence à la Riviera, dans les environs de la pharmacie Saint-Pierre des Rosées.

Et cette résidence est celle d’un cadre de la Banque africaine de développement ( Bad). A savoir, un ressortissant burkinabé, à qui nous attribuons les initiales O.P. Sur les faits, nos sources signifient qu’il est environ 3h du matin, quand trois individus débarquent au domicile du cadre de la Bad. Celui-ci est en mission en Italie, nous dit-on. Selon nos sources, seul présent à la résidence, le vigile, lui également un ressortissant Burkinabé, répondant aux initiales P.Y. Seul contre tous, cet infortuné est très vite maîtrisé. Et comme s’ils avaient affaire à un ennemi juré, les gangsters s’acharnent sur le pauvre gardien, qu’ils tabassent copieusement. Cela fait, ils le ligotent. A présent débarrassés de tout obstacle à même de faire foirer leur coup, les criminels se rendent sur la porte de l’entrée principale de la maison. Ils la défoncent, l’arrachent et la balancent au sol. Dans leur inutile violence, l’un d’eux se blesse sérieusement. Occupé à freiner l’écoulement de son sang, il laisse ses complices poursuivre leur action. Ainsi, ces derniers qui pénètrent à l’intérieur même de la villa, cassent les portes de toutes les chambres, qu’ils passent ensuite au crible. Sur leur lancée, ils mettent tout sens dessus dessous. Au terme de leur odyssée, les gangsters ont pu faire main basse sur des téléphones-portables, une bouteille de gaz B12, un téléviseur à écran plasma, et une importante somme d’argent. C’est ensuite à bord de la Mercedes de l’épouse du cadre de la Bad, absente elle aussi au moment des faits, que les bandits chargent leur butin, et dégagent des lieux. Informés le matin, des agents de police se rendent sur les lieux, et procèdent au constat d’usage. L’enquête ouverte ensuite, vise à retrouver les auteurs de l’attaque.

Madeleine TANOU

linfodrome.com,

Comments

comments

What Next?

Recent Articles

Leave a Reply

Submit Comment