05262017Headline:

Côte-d’Ivoire: Insecurité/ Un homme d’affaires abattu sous les yeux de sa fiancée

mort

Dans la nuit du lundi 26 octobre 2015, des hommes armés ont semé la désolation à Abobo-N’dotré. Ils y ont abattu un jeune homme d’affaires répondant au nom de Lassana Sanogo.

En effet, selon nos sources, cette nuit-là, aux environs de 20h, l’homme qui mène ses affaires dans le domaine du transport, est assis dans son véhicule, garé à hauteur du carrefour N’dotré. A ses côtés, sa fiancée, une couturière répondant aux initiales de F.S. Tous les deux devisent tranquillement en amoureux. Ignorant qu’ils s’exposent ainsi, à ces charognards, que sont les criminels. A la, vérité, il n’est jamais prudent d’attendre à bord de son véhicule garé, dans un endroit plus ou moins reculé. Et surtout, lorsqu’il fait nuit comme c’est le cas. C’est une grosse imprudence que convertissent en aubaine, les malfaiteurs. Et c’est justement, ce qui va arriver à l’instant.

De fait, alors que les deux amoureux sont occupés à du papotage, deux quidams surgissent, pistolets automatiques au poing. Ils intiment l’ordre au couple de ne faire aucun geste. Et là, survient le drame. En effet, alors que leur injonction est pourtant respectée à la lettre, l’un des criminels ouvre soudainement le feu à bout portant sur Lassana Sanogo. L’atteignant de plein fouet, au thorax. Le coup de feu crée la débandade dans les environs. Ce dont profitent les gangsters, pour embarquer dans le véhicule des victimes.

Le pauvre Lassana, grièvement blessé et sans réaction, est balancé sans ménagement, sur la banquette arrière de sa voiture. Sa fiancée l’y rejoint de la même façon. Et le malfrat au volant, démarre pleins gaz. Les bandits foncent ensuite, en direction de « Kobakro », où ils abandonnent le couple en pleine rue. Puis, ils filent à bord du véhicule volé. Son fiancé inerte dans ses bras, la couturière perce de ses pleurs et de ses cris de détresse, le calme de la nuit dans cette zone. Lorsque de bonnes volontés accourent, il est bien trop tard. Lassana Sanogo avait déjà rendu l’âme.

La police, informée, se déporte sur place. Le périmètre est bouclé, malheureusement, les tueurs ne seront pas retrouvés. Le constat achevé, le corps sans vie est enlevé et déposé à la morgue. Tragique fin de parcours, pour un jeune homme, dit-on, ambitieux et qui n’avait même pas encore 30 ans. Des investigations sont en cours pour retrouver ses tueurs.

KIKIE Ahou Nazaire

soie info

Comments

comments

What Next?

Recent Articles

Leave a Reply

Submit Comment