09232020Headline:

Côte d’Ivoire Insecurité Un père de famille abattu froidement à son domicile

mort de microbe

Le campement de « Kouégoloh », situé dans le périmètre du village de « Kandopleu », sur l’axe Man-Biankouman, a connu un drame avec la mort de l’un des habitants. A savoir, Droh Soumahoro, planteur de 54 ans, froidement abattu par des hommes en armes.

Les faits tragiques se sont produits dans la nuit, du dimanche 14 au lundi 15 décembre 2014. En effet, nos sources expliquent que dans la nuit avant le drame, le paysan rassemble ses 25 sacs de cacao qu’il entend aller vendre le matin. Ce qui va lui faire gagner un bon petit paquet de fric.

Mais alors qu’il est endormi en attendant le jour, il est réveillé par le bruit d’un véhicule qui semble avoir garé juste devant chez lui. De quoi s’agit-il ? C’est la question que se pose Droh Souùmahoro qui n’attendait franchement pas de visite à cette heure-là. Il lui faut aller voir qui sont les visiteurs. Pour ce faire, il ouvre, sans méfiance, la porte de sa piaule. Malheur. Une puissante détonation se fait attendre. Secouant littéralement le campement. Foudroyé par une impardonnable décharge de chevrotines, le pauvre père de famille s’écroule. Les quidams qui viennent de lui tirer dessus, embarquent immédiatement dans leur véhicule, les sacs de cacao de leur victime.

Après la fuite des malfaiteurs, on s’affaire aussitôt au chevet du blessé en vue de l’évacuer dans un centre hospitalier, avec l’espoir de le voir s’en sortir. Peine perdue hélas. Ses graves blessures ont eu raison de Droh Soumahoro, sérieusement criblé de balles. La gendarmerie qui a procédé à un constat d’usage, a ouvert une enquête dont les conclusions sont attendues, pour éclairer sur les contours de ce crime.

DOUMBIA Balla ( Correspondant régional)

Soir Info

Comments

comments

What Next?

Recent Articles