12032016Headline:

Côte d’Ivoire – La grève des enseignants dégénère en violences dans le nord 15 élèves blessés dont un cas grave

La grève des enseignants dégénère en violences à Ferkessedougou, 15 élèves blessés dont un cas grave

Ferkessédougou – Une grève déclenchée par les enseignants du secondaire lundi à Ferkessédougou (Nord, région du Tchologo) a dégénéré en violences, faisant au moins 15 blessés chez les élèves dont un cas grave.
Plusieurs élèves du lycée moderne de la ville, mécontents de l’arrêt des cours dans leurs écoles se sont dirigés en masse, dès la matinée, vers les établissements privés pour y déloger les élèves.Procédant par des jets de pierres et le saccage de certains bureaux et classes de ces écoles, ces élèves ont fait au moins quinze blessés dont un cas grave parmi leurs camarades du privé, surtout au collège catholique Charles Lwanga où les violences ont été particulièrement vives.
Les blessés ont été évacués à l’hôpital de la localité.
Le calme était de retour dans la ville à 10 heures.
Dans la ville de Kong, les enseignants du collège Dominique Ouattara, unique établissement secondaire local, ont refusé de reprendre les cours après une rencontre infructueuse avec le principal de cet établissement. Les enseignants réclament le paiement intégral de leur salaire du mois de mars qui a connu une ponction de la part du gouvernement pour « fait de grève ».
(AIP)

greve3

LU POUR VOUS

Affrontements Enseignants et policiers à Gagnoa (témoins)

Voici en image ce qui se passe en ce moment entre les enseignants grévistes et la police dans ville de Gagnoa (sud-ouest de la CI) à environs 300 kms d’Abidjan.
Les élèves du secondaire et étudiants des grandes écoles on été délogés de plusieurs établissements privés comme publiques.
La situation gagne tout l’intérieur du pays, on nous annonce des actions similaires dans d’autres régions, il y a un véritable risque d’affrontement généralisé. Il est temps que le régime assume ses responsabilités en faisant droit à toutes ses promesses non tenues. Surtout que la société civile menace de s’y mettre pour réclamer la libération de ses enfants, la fin de la vie chère et bien d’autres revendications.
(Info et images Letissia Nguessan II)

GREVE DES ENSEIGNANTS

A Katiola tous les enseignants grevistes et leurs familles sont serieusement ménacés de mort par les badauds recrutés par le Rassemblement des Enseignants Rdr (RER) affirmant que les grevistes veulent destabiliser le pouvoir en place alors pour leur securité tous sesont refugiés à la prefecture

connection

Comments

comments

What Next?

Recent Articles

Leave a Reply

Submit Comment