03282017Headline:

Côte d’Ivoire: La résidence de la mère d’un ministre attaquée aux 2 Plateaux-Vallons

maison

image archive

S’attaquant pour la plupart du temps à des anonymes, les malfaiteurs ont cette fois revu d’un cran en plus, leur choix au niveau des cibles.
Ils en ont clairement fait la démonstration, en jetant leur dévolu sur la résidence de la mère d’un ministre de l’actuel gouvernement répondant aux initiales T.T. Les faits criminels ont eu lieu dans la nuit du dimanche 24 au lundi 25 avril 2016, aux 2 Plateaux-Vallons, dans la commune de Cocody.

De fait, selon nos sources, ce jour-là, la mère en question, une enseignante à la retraite, est absente de chez elle, pour raison de voyage. C’est donc le personnel de maison, qui est à la résidence. Des quidams en profitent pour y effectuer une descente cette nuit-là. Sur place, usant ainsi d’une échelle, un des malfrats gagnent l’intérieur de la cour. Et une fois là, il ouvre le petit portail à ses acolytes. Mais dans cette escalade de la clôture, il semble qu’il se blesse sérieusement. Malgré ce « sacrifice », ce n’était pas encore gagné pour les bandits, même s’ils réussissent également à pénétrer dans la cour. Parce que l’autre obstacle, c’est le gros chien de garde. Ce dernier vraisemblablement méchant et dangereux, les scélérats ont dû mal à l’affronter. Lâchant des aboiements à faire trembler, le molosse empêche les gangsters de s’avancer davantage de la villa. Une villa dont ils espéraient défoncer la porte de l’entrée principale. En tout cas, le clébard déchaîné, se montre à la hauteur de sa mission. Celle de ne permettre à aucun fripon d’exercer son « talent » ici. En voyant les babines retroussées du chien, laissant découvrir des crocs à même d’arracher un gros morceau de chair de mollet, les gangsters ne prennent plus de risque. Et puis, convaincus de ce que la maisonnée est réveillée par les aboiements intempestifs du gros toutou, les quidams préfèrent battre en retraite. C’est d’ailleurs ce qu’ils font. Sans avoir eu le temps de voler quoi que ce soit, les bandits mis en déroute, prennent la clé des champs. Aux alentours de 5h du matin, les occupants de la résidence, comprennent qu’ils viennent d’échapper à des assaillants. La police alertée, se rend à la résidence de la mère du ministre et procèdent à un constat d’usage. Et à l’occasion, ils découvrent sur le mur, des traces de pas et surtout de sang. Preuve que l’un des criminels s’est gravement blessé pendant l’opération qui finalement, a avorté. Échec par la faute du brave chien qui a justifié toute la confiance placée en lui. Une enquête est ouverte, pour retrouver les auteurs de l’attaque.

KIKIE Ahou Nazaire

soir info

Comments

comments

What Next?

Recent Articles

Leave a Reply

Submit Comment