09282020Headline:

Côte d’Ivoire Le responsable Français de sécurité de la Bad attaqué et tabassé par quatre hommes

frci attaque

Était-ce sa trop grande assurance de responsable de sécurité de la Banque africaine de développement ( Bad) ou sa méconnaissance totale de l’activisme des criminels abidjanais, qui ont poussé le Français D.F, à s’aventurer sans crainte dans un endroit pourtant craint une fois la nuit tombée ?

Lui seul peut sans doute y répondre. En tout cas, pour les faits, nos sources expliquent que dans la nuit du mercredi 15 octobre 2014, après son job, D.F ne prend pas son véhicule pour rejoindre son domicile sis à la Riviéra 3. En bon sportif, il choisit plutôt ce soir-là, de retrouver son domicile au rythme d’un footing. A petites foulées donc, le voilà qui part.

Il traverse les 220 Logements à Adjamé, avant de s’engager sur un pont devant lui permettre de rallier la commune de Cocody. Et c’est là, pour son malheur, qu’il se retrouve sur ce pont, pris dans la tenaille de quatre malfaiteurs. Le pauvre n’a pas le temps de réagir, que les quatre criminels se ruent sur lui tout en lui portant de violents coups. Cela fait, les scélérats, profitant de leur supériorité numérique, arrachent au chargé de la sécurité de la Bad, son sac. Un sac, toujours selon nos sources, contenant des effets vestimentaires, un téléphone-portable, une radio-portative de service et un projecteur de gel lacrymogène, qu’il n’a pas eu le temps d’utiliser pour neutraliser la racaille. Le pauvre est également détroussé de sa montre-sport d’une valeur marchande de 200 000 F Cfa. Après quoi, le gang se fond dans la nature.

Peu de temps après, voici qu’arrive une patrouille motorisée d’éléments du commissariat de police du 1er arrondissement au Plateau. Ces flics patrouillaient sur le flanc lagunaire où des agressions sont régulièrement signalées ces temps-ci. D.F saisit aussitôt les policiers du malheur qui vient de le frapper à l’instant. Sans perdre de temps, les agents de forces de l’ordre organisent une battue dans ce secteur qui relève du périmètre de compétence du 7ème arrondissement, aux 220 Logements. Hélas, tous leurs efforts en vue de débusquer les quatre malfrats, sont vains. Néanmoins, l’enquête se poursuit, pour retrouver absolument les gangsters.

KIKIE Ahou Nazaire

SOIR INFO

Comments

comments

What Next?

Related Articles