02202017Headline:

Côte d’Ivoire :Les ”microbes” font une descente musclée à Koumassi /Plusieurs personnes agressées à la machette et dépouillées

Insécurité :Les ”microbes” débarquent à Koumassi Plusieurs personnes agressées à la machette et dépouillées

Les populations de la commune de Koumassi ont vécu une fin d’année 2016 plutôt difficile. De fait, dans la nuit du vendredi 30 décembre dernier, des enfants délinquants communément appelés ”microbes” y ont fait une descente pour commettre des agressions sur plusieurs personnes.

C’était à la faveur d’un concert-événement baptisé ”le Match” organisé au terrain In’Challah de la commune. Ce concert-gratuit mettait aux prises, 4 ténors de la musique coupé-décalé (Serge Beynaud, Arafat Dj, Mix 1er et Kedjévara). Comme il fallait s’y attendre au regard de la notoriété des artistes, l’événement a drainé un monde fou, dont ces ”enfants en conflit avec la loi”. Mais, les ”microbes” qui n’avaient manifestement rien à cirer avec le concert, s’en sont plutôt pris aux spectateurs venus faire le show avec leurs artistes préférés. Dans une stratégie de corps-à-corps, ils ont dépouillé bien de personnes dans la foule, sous la menace de leurs armes (machettes, couteaux..). Celles qui tentaient de leur résister, recevaient immédiatement des coups de machettes et de couteaux. Ils ont ainsi fait plusieurs victimes dans la foule avant d’aller prendre position de l’autre côté de la voie menant au terminus du bus 11, dans des endroits mal ou faiblement éclairés.

 

Tous ceux qui avaient le malheur de les rencontrer étaient systématiquement agressés et dépouillés de leurs biens (téléphones et argent). La fin du concert a été encore plus compliquée pour les spectateurs. Nombreux parmi eux ont été agressés par ces microbes qui, par petits groupes, avaient réussi à quadriller le terrain In’Challah. Une véritable débandade, chacun essayant de se mettre à l’abri, en prenant ses jambes à son cou. C’était pour ainsi dire, le sauve-qui-peut. Selon une source policière, plusieurs microbes ont été mis aux arrêts par les forces de l’ordre commises à la sécurisation de cet événement.

Notre source policière a tenu pour responsables de ces agressions, les organisateurs de ce concert. Au dire de notre interlocuteur, ces derniers ne seraient venus solliciter le concours des forces de l’ordre qu’ à quelques heures de l’événement. Il a fallu une conjugaison des efforts d’éléments de la police nationale, du Ccdo et de la gendarmerie nationale, pour réussir à mettre en déroute ces microbes et procéder à l’arrestation de plusieurs d’entre eux. « La sécurisation d’un tel concert gratuit sur un espace ouvert comme le terrain In’Challah, se prépare plusieurs jours à l’avance. Les organisateurs seraient venus nous voir quelques jours avant que nous aurions travailler sur le dispositif à mettre en place pour une meilleure sécurisation de l’événement et du public », a confié cette source policière. Aux dernières nouvelles, les microbes auraient remis le couvert dans la nuit du 31 décembre 2016 au 1er janvier 2017 toujours à Koumassi. Selon un habitant du quartier Abri 2000, ces enfants délinquants ont sévi dans les environs dudit quartier. Ce qui a obligé les riverains à se barricader.

Franck SOUHONE

l’inter

Comments

comments

What Next?

Recent Articles

Leave a Reply

Submit Comment