05122021Headline:

Côte d’ivoire: l’homme qui a sauvé l’enfant de la lagune de Treichville se confie

Le samedi dernier, un enfant a échappé de justesse à une noyade.

Après une chute dans la lagune au niveau de la gare lagunaire de Treichville, il fallut la bravoure d’un jeune bénévole surnommé “Rougeo” pour mettre hors de danger la vie de l’enfant.

Alors que des badauds assistaient avec impuissance aux malheurs de l’enfant, Konaté Yaya dit “Rougeo” a plongé dans la lagune pour secourir l’infortuné.

Un acte héroïque, salué par la foule présente ce jour-là.
https://googleads.g.doubleclick.net/pagead/ads?guci=2.2.0.0.2.2.0.0&client=ca-pub-7125297045804037&output=html&h=280&slotname=4079653185&adk=1715941667&adf=732831896&pi=t.ma~as.4079653185&w=970&fwrn=4&fwrnh=100&lmt=1611866377&rafmt=1&psa=1&format=970×280&url=https%3A%2F%2Fwww.koaci.com%2Farticle%2F2021%2F01%2F26%2Fcote-divoire%2Fsociete%2Fcote-divoire-treichville-le-sauveur-de-lenfant-qui-a-echappe-de-justesse-a-une-noyade-netait-pas-a-son-premier-acte-heroique-son-histoire_148369.html&flash=0&fwr=0&fwrattr=true&rpe=1&resp_fmts=3&wgl=1&dt=1611866376574&bpp=14&bdt=2506&idt=598&shv=r20210125&cbv=r20190131&ptt=9&saldr=aa&abxe=1&cookie=ID%3D74374112d8917b91-2223cf9e91a60040%3AT%3D1608887458%3ART%3D1608887458%3AS%3DALNI_MZyHYgtLfPcXDeDQYLUHvdvrNiOqg&prev_fmts=970×280&correlator=3423897616915&frm=20&pv=1&ga_vid=1209969692.1608887453&ga_sid=1611866377&ga_hid=325318558&ga_fc=0&u_tz=0&u_his=1&u_java=0&u_h=1024&u_w=1280&u_ah=994&u_aw=1280&u_cd=24&u_nplug=3&u_nmime=4&adx=150&ady=1967&biw=1270&bih=834&scr_x=0&scr_y=0&eid=42530671%2C21068769&oid=3&pvsid=3154328054575122&pem=988&ref=https%3A%2F%2Fwww.google.com%2F&rx=0&eae=0&fc=640&brdim=0%2C0%2C0%2C0%2C1280%2C0%2C1280%2C994%2C1280%2C834&vis=1&rsz=%7C%7CleEbr%7C&abl=CS&pfx=0&fu=8320&bc=31&ifi=2&uci=a!2&btvi=2&fsb=1&xpc=8EAloScMDX&p=https%3A//www.koaci.com&dtd=611

Trois (03) jours après ce geste salvateur, “Rougeo” raconte qu’il n’est pas à son premier cas de sauvetage. 

Comme confié, Yaya Konaté, sans abris et obligé de vivre sous un pont après le départ de toute sa famille au village, révèle qu’il est à son troisième acte de sauvetage. 

“Je vivais avec mes parents au quartier biafra (un sous quartier de Treichville Ndlr), ils ont décidé de partir s’installer au village parce que c’était dure ça n’allais pas, moi étant l’aîné de quatre frères et sœurs je suis resté ici pour me chercher c’est ainsi que je me suis retrouvé sans domicile je dors à la gare sous le pont depuis maintenant 5 mois, je me débrouille au port de pêche je gagne souvent 1000 ou 1500 fr par jour, je ne suis pas à mon premier acte, la première fois c’était dans la mer à Port-Bouët, la deuxième c’était sous le pont ici un homme âgé que j’ai sauvé vers 5 heures du matin, la troisième c’est celui qui a fait le tour de la toile, j’étais couché et j’ai entendu au secours au secours je me suis rapproché pour voir, quand j’ai vu que c’était une noyade j’ai enlevé mon t-shirt pour plongé et j’ai nager jusqu’au 4 ème pieds du pont pour sauver le jeune homme.”, a-t-il confié.

Le souhait de ce jeune sans-abris, c’est de pouvoir se prendre en charge et aider sa famille.

“Je veux passer mon permis de conduire et être chauffeur.”, a-t-il martelé.

Koaci

Comments

comments

What Next?

Recent Articles