05252017Headline:

Côte-d’Ivoire: L’insécurité règne toujours/ Marcory Sicogi: Lavry Hervé dit Vetcho blessé à la bouteille

homme blesse

Lavry Hervé dit Vetcho a été blessé à la bouteille dans les environs du Jardin Henriette Konan Bédié à la veille de son inauguration

Le mardi 10 mai 2016, au moment où le maire de Marcory Aby Raoul et Mme Henriette Konan Bédié procédaient à l’inauguration du jardin qui porte le nom de l’ex-première Dame, les familles Groguhet et Lavry réglaient, non loin de là à l’amiable, l’agression dont Lavry Gratié Hervé Brice alias Vetcho y a été victime la veille.

Depuis son arrivée à la mairie de Marcory, le premier magistrat de cette commune, Aby Raoul, a décidé d’en faire ‘’une commune chic et fleurie’’. Pour ce faire, il a entrepris un vaste chantier d’aménagement de l’espace urbain de sa commune. Le jardin Henriette Konan Bédié qui porte fièrement le nom de l’ex-première Dame et dont l’inauguration a eu lieu le mardi 10 mai 2016 s’inscrit dans ce cadre.

Cependant, les multiples efforts du dynamique maire pour faire de Marcory une ‘’commune chic et fleurie’’ risquent d’être plombés par l’insécurité qui règne dans certains endroits, notamment les environs du Jardin Henriette Konan Bédié. Pour preuve, à la veille de l’inauguration dudit jardin, une agression d’une rare violence a été perpétrée non loin de là, précisément à l’ex-bar ‘’Le lycée’’ rebaptisé ‘’Phoenix Bar’’ sis à Marcory Sicogi, à côté du grand marché.

En effet, le vendredi 6 mai dernier, vers 3 heures du matin, Lavry Gratié Hervé Brice, plus connu sous le pseudonyme Vetcho, a été tailladé à la bouteille en face du bar en question. Et qui est à la base de cette boucherie ? Une jeune fille répondant au nom de Groguhet Yasmine. La victime a porté plainte à la gendarmerie de Koumassi (Terminus des bus 32) où Yasmine a été gardée avant d’être libérée le lendemain samedi 7 mai, après d’intenses négociations entre les parents de la victime et ceux de l’agresseur.

Il faut le dire, l’agression de Vetcho en face du ‘’Phoenix Bar’’ n’est pas un cas isolé. Des choses pas catholiques se déroulent régulièrement dans ce secteur. Il est rapporté que l’homosexualité, la drogue et la prostitution y ont pignon sur rue.

Les autorités de la commune doivent prendre des mesures draconiennes pour assainir les environs du Jardin Henriette Konan Bédié. Sinon, le souhait de Mme Henriette Konan Bédié de voir le jardin qui porte son nom devenir ‘’le lieu dédié à la femme et symboliser la douceur, l’amour du prochain, la solidarité et l’entente’’ restera un vœu pieux.

Adolphe Angoua

linfodrome

Comments

comments

What Next?

Recent Articles

Leave a Reply

Submit Comment