01222017Headline:

Côte d’Ivoire: Malgré -Sexe, drogue, et violence causés par une boîte de nuit à Bietry,pourquoi les autorités se taisent?

 

femme sexy en boite

Depuis l’ouverture d’une boîte de nuit dans le quartierBietry  de la commune de Marcory, rue du canal, les habitants ont perdu la joie de vivre. Tous les jours, ils doivent se cacher dans leur maison pour assister au spectacle désolant des divorcés sociaux. Les autorités saisies restent également impuissantes.

Scènes improbables de violence, alcool, drogue, sexe et prostitution à ciel ouvert. C’est le lot de désagréments que réserve au quotidien une boîte de nuit, aux habitants de la rue du canal, située dans ce quartier d’Abidjan.

Malheureusement dans cette fièvre vesperale, la mairie de Marcory, la police du 31ème arrondissement, la brigade mondaine de la préfecture de police, l’ANASUR, et même le ministère de l’environnement et de la salubrité ont été saisis, mais toutes ces entités sont restées impuissantes devant cette boîte de nuit d’environ 100 m2, dénommée le ” piment rouge”.

La boîte de nuit “piment rouge” exerce ses activité au côté de dizaine autre boîte. Mais elle reste la principale instigatrice de tous ces maux cités et, qui causent tant de dommage aux habitants de la rue du canal entre 2heures du matin et 6heures. Le propriétaire se nomme Pascale Ortega, plus connu sous le pseudonyme de “pace” dans le monde de la nuit.

Une pétition a par ailleurs été lancée par les habitants du quartier pour la fermeture de l’établissement. Elle compte à ce jour plus de 200 signatures.

Informé de cette situation qui dure depuis des mois, par les habitants deBietry  rue du canal, les faits seront constaté sur place par KOACI

Occasion nous aura également été donnée d’observer des biens publics de l’état, en l’occurrence des bus de la SOTRA, subir la folie de jeunes drogués dans les rues.

Adriel, Abidjan

koaci

Comments

comments

What Next?

Recent Articles

Leave a Reply

Submit Comment