07232017Headline:

Côte d’Ivoire : « Maman Gbagbo » enlevée par huit hommes en civil armée d’arme de guerre à son domicile

maman gbagbo

A l’Etat civil, elle se nomme, Mme Mého Antoinette, seulement, tout le monde l’appelle, «Maman Gbagbo». Cette dame, qui est également, fédérale de l’organisation des femmes du FPI (OFFPI), a été enlevée, ce mercredi 10 août, à son domicile, à Yopougon par 8 hommes armés, aux environs de 17h. Selon, ses ravisseurs se réclameraient des éléments la Direction de la Surveillance du Territoire (DST).

Selon nos confrères du Point.com, Des témoignages recueillis par téléphone auprès de sa famille, ces hommes armés auraient réclamé le téléphone portable. Face à son refus, ils auraient procéder par des tirs dans les plafonds de la maison. Ils sont partis avec elle à bord d’un véhicule de type 4X4 double cabines de couleur grise, non immatriculé. Les riverains sortis nombreux à cause des coups de feu sont encore sous le choc. «Elle arrive d’un voyage. Ceux qui sont venus la prendre n’ont présenté aucun mandat», affirme sous le sceau de l’anonymat, l’un des proches de dame Mého Antoinette par peur d’être lui aussi, d’être enlevé. «Ils étaient huit hommes en civil armée d’arme de guerre», précise notre interlocuteur.

« Maman Gbagbo» est reconnue dans le quartier comme celle qui fait la promotion de la pétition de 22 millions de signatures attendues pour faire «libérer» Laurent Gbagbo, lancée en juin dernier, par son parti le FPI. Pour l’heure, le motif de son enlèvement et son lieu de destination, tous deux,  restent encore inconnus.

Christ Boli 

lePoint.com,

 

 

 

 

 

Comments

comments

What Next?

Recent Articles

Leave a Reply

Submit Comment