09262017Headline:

Côte d’Ivoire-Marcory: Une brique se détache du 5ème étage et explose la tête d’un ouvrier

Une situation tragique a été enregistrée sur un chantier de construction immobilière à Biétry, dans la commune de Marcory. On y déplore une personne tuée.

Sur ces faits, nos sources rapportent que le jeudi 13 avril 2017, sur cet immeuble en construction de huit niveaux, les nombreux ouvriers se montrent actifs. Les ferronniers, les menuisiers, les plombiers, les maçons… chacun dans son domaine fait son job, avec en tête de rendre une copie propre. Justement, on va s’intéresser à l’équipe des maçons. Et on voit donc des ouvriers, remplir un grand bac de briques 20 pleines. Ensuite, ce bac, à l’aide d’une poulie, est monté en direction du 8ème étage du bâtiment. Les choses semblent rouler jusque-là, au super.

Malheureusement, aux alentours de 9h, c’est le drame. Il ressort que lors de l’une de ces manœuvres, le bac qui file en direction du 8ème étage, parvient au cinquième niveau. Là, malheureusement, une énorme brique se détache soudainement du bac en question. Et dans sa chute libre, l’énorme masse fonce tout droit sur l’ouvrier Blé Michel, qui est sur sa trajectoire. L’infortuné n’a pas le temps de s’échapper. Il ne cherche d’ailleurs pas à le faire. Ce serait suicidaire pour lui de sauter du bâtiment, depuis le niveau où il se trouve.

A relire: Angré/ Un constructeur métallique tué par un portail

Il craint de connaître une mort horrible, à la suite d’une éventuelle chute qui pourrait causer la désagrégation de son corps. Malheureusement, le choix qu’il fait de ne pas sauter dans le vide n’est guère salvateur non plus. En effet, l’énorme brique qui déboule sur lui, lui explose la tête . Son corps sans vie vient violemment chuter contre le sol. La mort atroce de laquelle il croyait se soustraire, est bien exactement celle dont il est victime. Informés, des éléments de la police se rendent sur les lieux de l’horreur et procèdent à un constat d’usage.

Puis, la dépouille du pauvre Blé Michel est enlevée et transférée à la morgue du Chu de Treichville. Le malheureux qui trimait ainsi à assurer sa pitance quotidienne, en toute dignité, trouve finalement la mort, dans des conditions extrêmement atroces.
Madeleine TANOU
Linfodrome

Comments

comments

What Next?

Recent Articles

Leave a Reply

Submit Comment