07222017Headline:

Côte d’Ivoire /Prison civile: Panique générale à la Maca/les raisons

yacou

Un vent de panique générale a soufflé sur la Maison d’arrêt et de correction d’Abidjan (Maca), au nord de la commune de Yopougon, le jeudi 21 janvier 2016.

Selon nos sources, dans la matinée, de folles rumeurs du transfèrement du responsable de la sécurité de la prison, Yacou le Chinois, au camp pénal de Bouaké ont circulé. « Des prisonniers disaient avoir aperçu des éléments de la Frap (Ndlr, Force de recherche et d’assaut de la police) entrer dans la prison encagoulés. Ce qui est faux puisque nous n’en avons pas été informés. Les détenus qui pensent qu’un tel transfèrement ne peut pas se faire sans heurt, sont retournés en cellule dès qu’ils ont appris l’information. Il faut dire que Yacou le Chinois a menacé des adjoints au régisseur, les accusant d’avoir fait des rapports tendant à faire son transfèrement au camp pénal», nous a-t-on confié. De fait, des prisonniers veillent à ce que leur mentor ne les quitte pas. Ils le surveillent alors comme de l’huile sur le feu, en faisant en sorte qu’il ne perde aucun de ses cheveux. Ils seraient prêts à en découdre avec quiconque se lancerait dans l’aventure du transfèrement. Les dispositifs non visibles mis en place, qui ne sont pas de nature à apaiser les prisonniers, ont fini par couper toute envie de déambuler dans la grande cour, à des détenus. Toute la journée, nous a-t-on appris, l’atmosphère était très lourde à la Maca. La rumeur, notons-le, n’avait aucun lien avec la mort d’un détenu nommé Alcapone, il y a une dizaine de jours, dans des conditions non encore élucidées, et dont est accusé le responsable de la sécurité du pénitencier. Celui-ci a toujours nié toute implication dans cette affaire et dans bien d’autres.

Dominique FADEGNON

linfodrome.com

Comments

comments

What Next?

Recent Articles

Leave a Reply

Submit Comment