01172017Headline:

Côte d’Ivoire :Sa femme l’ asperge du sang de ses menstrues /Jean-Placide, 28 ans est devenu fou/Les faits

homme fou

A. Jean-Placide, un sculpteur de 28 ans, a perdu la tête le 22 février 2016, au lendemain d’une violente altercation avec sa femme et sa belle-mère, au domicile de celle-ci au centre-ville de Buyo. Et ce, après que son ex-concubine l’ait aspergé avec du sang de ses menstrues.

Suspectant celle-ci d’entretenir une relation amoureuse avec un autre homme, il l’avait battue et expulsée de sa maison une semaine plus tôt. Même l’intervention de sa belle-mère pour calmer le gendre en colère n’avait pu raisonner l’homme décidé à répudier sa femme.

Ainsi, il cassera tous ses ustensiles de cuisine, puis brûlera ses effets vestimentaires ; un acte assimilé à un sacrilège, pour de nombreuses personnes. Partie chez sa mère, l’on croyait que d. Michelle (la femme) aurait maintenant la liberté de vivre sa vie ; du moins un peu plus de paix. Que nenni !

Après des nuits froides, son mari, ayant réalisé qu’il ne peut pas vivre sans elle veut la reprendre. Il use de tous les recours pour la ramener à de meilleurs sentiments. Mais ni elle, ni sa mère, ne se laissent attendrir par ses larmes de crocodile.

Convaincu que cette réticence cache la présence d’un autre homme dans la vie de son ex, A.Jean-Placide décide de tout mettre en œuvre pour percer le mystère et faire un scandale. Aussi, dans la nuit du 21 au 22 février 2016, il se cache dans une maison en ruines dans les environs, pour monter la garde.

Aux environs de 22 heures, il aperçoit de sa cachette, Michelle et sa mère qui discutent avec un homme sur le préau de leur maison. Quelques instants après, Michelle entre dans la douche pour se laver. Quand elle en ressort, sa mère la laisse avec le visiteur.

Celui-ci, en réalité un client du cabaret (la mère de Michelle vend de la liqueur frelatée communément appelé koutoukou), est en pleine causerie avec la jeune femme lorsque A. Jean-Placide surgit de sa cachette pour se jeter sur eux. Il les roue de violents coups et n’épargne pas même sa belle-mère venue à leur rescousse.

C’est alors qu’exaspérée, Michelle court dans la douche prendre le vase dans lequel elle venait de laver ses menstrues et revient déverser le contenu sur le sculpteur. « Enfant maudit ! Après tout ce que j’ai fait pour toi, tu oses porter main à ma mère ? Si tu n’es pas né d’une femme, va en paix », l’aurait-elle maudit, selon des témoins.

Les badauds attirés par les cris seraient intervenus pour rétablir le calme dans la concession. Et le visiteur indésirable serait aussi rentré chez lui. Nulle ne sait réellement ce qui s’est passé par la suite. Le lendemain matin, on retrouva Jean-Placide nu, errant dans les rues et tenant des propos incohérents.

Pour ses parents, cela ne fait l’ombre d’aucun doute ; Michelle et sa mère lui ont jeté un sort. Chose qu’elles refusent d’admettre même si elles reconnaissent les faits. « Il s’est lui-même mis dans ces problèmes en cassant les ustensiles de cuisine et en brûlant mes vêtements », tente de se dédouaner Michelle. Les parents ont envoyé soigner leur fils en un lieu qui ne nous a pas été révélé

                                                                                                                 Christ Boli 

Comments

comments

What Next?

Recent Articles

Leave a Reply

Submit Comment