05292017Headline:

Côte d’Ivoire :Trois frères assassinent leur mère et prennent la fuite

morte femme

Trois frères de la famille Gnenan, du village de Gaoya, dans la sous-préfecture de Zèo, à une dizaine de kilomètre de Bangolo, sont depuis plusieurs jours en cavale après avoir assassiné froidement leur mère.

Une enquête est ouverte par la brigade de gendarmerie pour mettre la main sur ces frères qui disent s’être rendus justice en abattant leur génitrice accusée de sorcellerie.

Que s’est-il passé exactement ? Selon les informations en notre possession, dame Gleh Won Marie était à son quatrième forfait sur ses propres enfants. Elle venait, selon nos sources, de ”tuer” en sorcellerie sa fille Gnenan Germaine qui réside à Daloa. Tombée malade dans la cité des antilopes, elle décide de venir se soigner aux côtés de sa mère que la population connaît comme étant l’une des membres influentes de la confrérie des sorciers du village. Les autres frères de Germaine menacent donc leur mère de ce que rien n’arrive à leur sœur.

Deux jours plus tard, selon nos sources, Gnenan Germaine rend l’âme. Les frères Zahizimo, Dominique et Tchoko, ne se posent pas de question. Ils vont d’abord soumettre leur mère à un interrogatoire serré avant de l’abattre sauvagement et de traîner son corps à côté de sa défunte fille. C’est avec amertume que les populations de Gaoya vont découvrir les deux corps dans la chambre mortuaire. Comme cela ne suffisait pas, ces trois frères, toujours selon les informations en notre possession, se seraient attaqués au doyen d’âge de la cour familiale, en la personne de Tah Gouehi. Après cet acte ignoble commis le 19 octobre dernier à l’encontre de leur mère, les sieurs Dominique, Zahizimo et Tchoko ont disparu sans même attendre l’enterrement des membres de leur famille.

Aux dernières nouvelles, la gendarmerie, qui a constaté les faits plus tard, a interpellé plusieurs personnes du village avant d’ouvrir une enquête qui suit son cours. Depuis deux semaines, cette affaire d’assassinat est devenue le sujet de débats et de causeries à Bangolo.

Achille KPAN (Région du Tonkpi)

l’inter

Comments

comments

What Next?

Recent Articles

Leave a Reply

Submit Comment