08212018Headline:

Côte-d’Ivoire : Un élève de 13 ans en 4ème 2 au lycée de garçons égorgé aux 3/4 à Bingerville reçoit une aide du député

Côte-d’Ivoire : La famille de l’élève égorgé aux 3/4 à Bingerville reçoit une aide du député

L’honorable Issouf Doumbia, député de la circonscription électorale de Bingerville, a apporté une aide financière à la famille d’Ahossi Jean Fiacre l’élève égorgé aux 3/4 lors des manifestations du jeudi 14 décembre 2017.

Cette remise de don s’est effectuée, ce mercredi 20 décembre 2017, à son cabinet à Bingerville. « Ce chèque de 200 mille francs Cfa représente notre contribution aux frais hospitaliers du blessé. Cela, pour soutenir sa famille », a déclaré le parlementaire. Ahossi Brou Fernadin père meurtri de l’infortuné élève, a remercié le donateur pour la compassion qu’il leur témoigne et pour cette aide pécuniaire qu’il leur apporte.

Rappelons que cet enfant de 13 ans qui avait été donné pour mort le vendredi 15 décembre, est élève en 4ème 2 au lycée de garçons de Bingerville. « C’est en fuyant les mouvements de la Fédération estudiantine et scolaire de Côte d’Ivoire ( Fesci) qu’il s’est retrouvé devant ce collège privé Arhogninci où sa gorge a été tranchée au trois quarts par le vigile qui reste introuvable selon les autorités policières. Pour l’heure je vous informe que mon fils a été sauvé après cinq heures d’intervention churirgicale dans une clinique privée de la place», a révélé le père.

Saisissant cette opportunité, le député s’est prononcé sur ces événements malheureux qui ont cristallisé l’actualité dans l’ancienne capitale coloniale depuis plusieurs jours. Il a d’abord condamné cette agression « disproportionnée » contre cet enfant. Cette tentative de meurtre aurait été commise par le sieur Ouédraogo Pacôme vigile au collège privé en question. Puis, il a demandé que toute la lumière soit faite sur ces faits de sorte à situer les responsabilités pour que justice soit rendue.

Cependant, pour calmer les esprits des élèves revanchards qui projettent de perturber les cours à la rentrée en janvier, il exhorte ces derniers à la retenue. Aussi voudrait-il se rendre au lycée de garçons au retour des congés de noël avec Ahossi Jean Fiacre à l’effet de rassurer ces camarades qu’il est tiré d’affaire. C’est le lieu d’inviter les parents d’élèves à jouer également leur partition afin que la tension baisse et que cette année scolaire s’achève dans de bonnes conditions, a indiqué le député. Signalons que l’honorable Jean-Claude Toka député suppléant a également pris part à cette rencontre.

MOUHAMED FADIGA

Fraternité Matin

Comments

comments

What Next?

Recent Articles

Leave a Reply

Submit Comment