12132018Headline:

Côte d’Ivoire: Un jeune homme de 20 ans abat une gazelle et découvre qu’il s’agit de sa mère

 

Oulaï Prince, jeune homme d’une vingtaine d’années, originaire de Tionlé, village de la sous-préfecture de Zou, dans le département de Bangolo, croupit en ce moment même en prison. Cela, pour avoir tué sa propre mère, dame Zonhé Tié Bertine. Mais c’est quoi cette affaire ?

Des informations en notre possession et sourcées, on apprend que le vendredi 15 décembre 2017, aux environs de 4 h du matin, Oulaï Prince qui vit avec sa famille au campement, sort déjà de sa chambre pour prendre un peu d’air dehors. Il laisse dans la maison, sa femme, leurs deux enfants et sa mère, qui dorment encore profondément.

Mais une fois hors de la piaule, il entend les braillements d’un animal. Lorsqu’il allume sa torche, il « capte » les yeux de l’animal. Sans attendre, il rentre dans sa planque et en ressort précipitamment avec son fusil. Dans cette nuit noire, il rallume encore sa lampe-torche et aperçoit toujours l’animal, au même endroit. Sûr d’avoir affaire à une gazelle dont la tendre chair peut faire l’affaire pendant ces fêtes en approche, Prince épaule son fusil, vise la bête et fait feu. La gazelle s’écroule de tout son poids.

Tout heureux, le jeune chasseur court vers sa proie, pour l’achever à coups de machette, s’il y avait besoin. Mais arrivé près de l’animal, quand il lève la main pour porter le premier coup, c’est plutôt la voix de sa mère, hurlant de douleur et pleurant, qu’il entend.

 

Pris de panique, Prince jette son fusil et va alerter les autres membres de sa communauté. Il n’y comprend rien du tout. Tous en branle foncent au lieu indiqué. Lorsqu’ils y arrivent, c’est avec stupéfaction qu’ils découvrent la vieille femme agonisant, dans une mare de sang. Ils n’ont pas le temps de la transporter au village, que déjà Zonhé Tié Bertine rend l’âme.

Les éléments de la gendarmerie qui tiennent un poste dans le village de Blotilé, sont saisis. Ce sont eux qui se rendent sur les lieux du drame pour le constat d’usage. Puis le corps est enlevé et déposé à la morgue. Quant à Prince, il est immédiatement arrêté et gardé à vue, pour homicide et détention illégale d’une arme à feu.

 

En taule là-bas, le jeune chef de famille n’y comprend toujours rien à ce qui lui arrive. Il s’explique difficilement qu’en lieu et place de la gazelle qu’il venait d’abattre, ce soit sa mère. Une mère qu’il avait pourtant laissé endormie, dans la maison. C’est tout simplement de la sorcellerie, n’hésitent pas à affirmer nombre de personnes, dans la contrée où le drame s’est produit. Et même, dans les environs.

Ibrahim BAKOULE ( Correspondant régional)

l’inter

Comments

comments

What Next?

Recent Articles

Leave a Reply

Submit Comment