10152019Headline:

Côte-d’Ivoire un magistrat proche de Ouattara a tué un jeune ivoirien par balle

 jeune tue

Noël tragique à Abidjan – Un magistrat tire à bout portant, un jeune homme tué [actualisé]

Actualisé – Le jeune homme [photo] de 32 ans qui avait essuyé les tirs du magistrat ivoirien a succombé à ses blessures jeudi à Abidjan.

RAPPEL DES FAITS Dernière mise à jour: 21h49 Paris, 20h49 heure d’Abidjan

Les faits se sont produits dans la nuit du mercredi 24 au jeudi 25 décembre, entre 2h et 3h du matin, à Cocody [Quartier Lycée Technique]. Visiblement éméché après avoir avalé quelques verres dans l’euphorie du réveillon de Noël, le petit-frère d’un magistrat se montre agressif dans un maquis des 216 Logements. Il se dispute vivement avec sa petite nièce. Le propriétaire des lieux est lui aussi agressé par un proche de la famille du juge. Ce qui déclenche une bagarre générale impliquant des jeunes du quartier et l’ami du magistrat.

Des clients, dont Malick Habib Fall, interviennent pour calmer les esprits. Alerté, Jean-Paul Kouassi, magistrat et « neveu du président Alassane Ouattara » débarque dans le maquis avec son fusil de calibre 12 et tire un coup en l’air. Les jeunes se dispersent. Malick Habib Fall et deux autres essaient d’engager un dialogue avec le magistrat. Sa femme qui tente de le raisonner reçoit un coup de crosse du magistrat. L’homme arme son fusil et fait à nouveau feu, à plusieurs reprises sur les trois jeunes, faisant plusieurs blessés. A cours de munition, le magistrat rentre chez lui pour recharger son arme. Les amis de Malick Habib Fall grièvement atteint au bas-ventre, en profitent pour le transférer au CHU de Treichville, où il est décédé jeudi en fin d’après-midi.

Dans la matinée, le juge a bien tenté d’effacer des éléments de preuve de sa forfaiture avec la complicité des éléments du CCDO. Depuis le drame, le magistrat, qui veut étouffer l’affaire, n’est plus réapparu à son domicile. En représailles, les jeunes ont brûlé un véhicule de type 4×4 lui appartenant. Selon plusieurs confidences recueillies auprès des proches et des riverains, le magistrat prétend être « un proche d’Alassane Ouattara ». « Je suis en charge de juger Simone Gbagbo. Donc on ne me fera rien », se vante-t-il. A suivre…

Avec AT

connection

Comments

comments

What Next?

Related Articles

Leave a Reply

Submit Comment