05242017Headline:

Côte d’Ivoire –Un membre de la sécurité du Chef de l’État attaqué par des hommes armés

ado akoupe

Adjamé : en route pour la résidence présidentielle

Un portatif connecté à la Présidence, une arme et une centaine de munitions emportés

Des hommes armés ont frappé dans l’entourage immédiat du Président de la République Alassane Ouattara.

Leur victime, un agent de police répondant aux initiales L.N et membre du Groupement de sécurité du Président de la République ( Gspr). Nos sources indiquent, en effet, que le matin du mercredi 15 juillet 2015, l’agent de police est en route pour la résidence présidentielle, à la Riviera. Mais à Adjamé où il parvient peu de temps après, il marque un arrêt dans une station-service située dans les environs de l’échangeur d’Agban. Puis il pénètre dans la boutique de la station en question en vue d’effectuer quelques achats.

Mais alors qu’il y est, deux hommes armés font leur entrée. Le membre de la sécurité du Chef de l’État, surpris, n’a pas le temps de réagir. Voyant que les gangsters sont les premiers à dégainer, il exposerait, c’est sûr, sa vie au cas où il tentait quoi que ce soit pour contrarier les malfrats. Maîtres de la situations, les scélérats à la fête, arrachent à L.N, son arme à feu de marque Glock, garnie de 15 munitions. Il est aussi détroussé de deux autres chargeurs de l’arme, renfermant au total 30 munitions. Ce n’est pas tout. Les boulimiques malfrats arrachent au policier sa Cni, sa carte professionnelle, sa carte magnétique, son téléphone-portable, avant de vider ses poches de la somme de 50 000 F Cfa. La caissière de la boutique vers laquelle les fripons se tournent également, se voit pour sa part, ravir trois téléphones-portables. C’est finalement à bord de la superbe Mercedes de l’agent des forces de sécurité que les gangsters débarrassent le plancher.

Mais toujours pour le malheur de L.N, il y a dans le coffre-arrière de sa voiture de quoi ravir les indélicats. A savoir, une centaine de munitions et surtout un portatif connecté directement au réseau de communication de la présidence de la République. C’est dire toute l’importance et l’enjeu du vol de ce matériel de communication. En tout état de cause, les enquêteurs de la police sont à pied d’œuvre, pour retrouver absolument les auteurs de l’attaque à main armée.

KIKIE Ahou Nazaire

linfodrome.com

Comments

comments

What Next?

Related Articles

Leave a Reply

Submit Comment