12102018Headline:

Côte d’Ivoire: Un réseau de fabrication de médicaments à base de drogue et de kaolin saisie à Yamoussoukro

Dans la journée du vendredi 18 mai dernier, les éléments du capitaine Konan Paulin, chef d’antenne régionale de la Direction de la police des stupéfiants et des drogues (Dpsd), ont démantelé un réseau de fabrication de produits pharmaceutiques contrefaits actifs, à Nanan, village situé dans la commune de Yamoussoukro, non loin de l’ancien corridor sud.

Selon nos sources, trois (03) femmes (Christiane N., Amandine K. et Sonia A.) employées dans le laboratoire clandestin de fabrication de médicaments contrefaits à base de drogue, ont été arrêtées et une importante quantité de ces produits a été saisie. Notons, toujours selon nos sources, que les travailleurs dans cette unité écrasent, dans des mortiers, des drogues et substances dangereuses interdites telles que : l’éphédrine, le diazépam ou encore le vegera. Ils les mélangent avec du kaolin ou des tisanes pour en faire des potions, le tout bien emballé, avec des étiquettes. Ces médicaments ainsi obtenus étant revendus dans les cars de transport ou sur le marché, avec tout ce que cela comporte comme risques au plan sanitaire liés à leur consommation. Notons que le principal cerveau de ce réseau a dû prendre la fuite à la vue des forces de sécurité. Les femmes arrêtées devraient être déférées devant la section de tribunal de Toumodi. «En plus du délit de contrefaçon de produits pharmaceutiques, il y a que ces individus détiennent des drogues synthétiques qui sont interdits», a souligné une source policière. Une enquête est en cours pour mettre la main sur le chef de ce réseau de contrebandiers et leurs éventuels complices.

 

 

linfodrome.com

Comments

comments

What Next?

Recent Articles

Leave a Reply

Submit Comment