06062020Headline:

Côte d’Ivoire: Une autre localité accueille des objets métalliques venus tout droit du ciel

Selon un astronome américain, les objets métalliques inconnus, tombés du ciel le lundi 11 mai 2020, sont des débris d’un vaisseau chinois, ceux-ci ont créé la panique chez les habitants de Mahounou et de Ligbisso, deux villages ivoiriens situés respectivement dans le département de Bocanda (Centre-est) et dans la sous-préfecture de Tiéningboué (Nord-ouest), mais également, dans le département de Béoumi (Centre) plus précisément le village de N’guessankro chef-lieu de sous-préfecture n’a été épargné.

Il a été donné de constater que des objets sortis de nulle part dans le ciel ont fini leur course heureusement dans les anacardiers dans le dos de la maison de Kouamé Kouakou, mécanicien industriel à la retraite, marié et père de 6 enfants, selon une source bien introduite qu’Afriksoir a joint par téléphone. « Hier, dans l’après-midi aux alentours de 16 heure, il y a de très grands bruits dans le ciel pendant que j’étais assis sur la terrasse avec ma fille. Je me suis levé pour jeter un regard dans le ciel pour voir si c’était une pluie qui s’annonçait, mais pas des nuages de pluie. Alors, je suis par la suite allé rendre visite à ma sœur juste à côté de chez moi. A mon retour j’étais dans la maison avec ma femme et j’ai entendu un autre grand bruit derrière la fenêtre, je suis sorti cette fois pour regarder derrière maison. Et là, je découvre cette chose bizarre », a expliqué Kouamé Kouakou.

Il a souligné n’avoir jamais vu un tel objet en sa qualité de mécanicien. « J’ai fait de la mécanique industrielle, jamais je n’ai vu un tel de mes yeux. J’ai même paniqué, c’est pourquoi, j’ai alerté mes frères. Et, ce sont-eux qui ont informés le sous-préfet. Saisie, la gendarmerie s’est dépêchée sur les lieux pour faire le constat afin d’ouvrir une enquête. Cet alliage en matière polyester et du fer, d’une mesure de 3.89 mètres de long est composé de trois compartiments dans lesquels sont inscrits les indices suivants : ICE3-4030, ICE3-4020, 7350g, 8250g, 10000g », a fait savoir le mécanicien à la retraite.

Cette scène s’est produite à une soixantaine de mètres de la résidence de N’guessankro du président du Conseil régional du Gbêkê, Jacques Mangoua, vice-président du Part démocratique de Côte d’Ivoire (PDCI). Selon des informations, il s’agirait des débris de la fusée chinoise Longue Marche 5B lancée le 5 mai dernier et qui se sont finalement écrasés sur terre, dans l’océan Atlantique. Une hypothèse confirmée par l’astronome américain Jonathan McDowell du Centre d’astrophysique du Havard-Smithsonian.

« Les objets métalliques aperçus en Côte d’Ivoire font partie des débris de la fusée chinoise », a-t-il fait savoir sur son compte Twitter le mardi 12 mai 2020.Il faut noter que le premier vol a eu lieu le 3 novembre 2016 et s’est déroulé de manière nominale. Le deuxième vol qui a lieu le 2 juillet 2017 a été victime d’une défaillance du premier étage et a été un échec lié à un problème de propulsion. Quant au troisième vol, il a été effectué avec succès le 27 décembre 2019.

Avec afriksoir

Comments

comments

What Next?

Recent Articles