01202017Headline:

Côte d’Ivoire –Une femme dépouillée d’une forte somme d’argent par un taximan

taxi

Des criminels continuent malheureusement d’exister au sein de la noble corporation des chauffeurs de taxis. Et la jeune M J, esthéticienne, a fait les frais de l’un de ces malfaiteurs. Mais il faut dire que sa grosse imprudence est également à la base de ses malheurs. Elle qui s’est montrée un peu trop « bavarde ».

En effet, selon nos sources, le mercredi 29 juillet 2015, la jeune dame emprunte un taxi-compteur aux 2 Plateaux, à Cocody. Au chauffeur, elle donne comme destination, la commune de Yopougon où elle habite.

En cours de chemin, elle discute de façon amicale avec le taximan qui semblait être un homme très aimable. A un moment donné, elle demande à ce dernier de l’excuser. Le temps pour elle de passer un coup de fil à son petit ami et revenir à leurs causeries intéressantes et marrantes. Et là, à son amant, elle explique toute en joie, qu’il doit impérativement la rejoindre. Parce que, ajoute-telle, elle a sur elle, la somme de 1 700 000 F Cfa qui pourrait largement suffire à régler leurs soucis financiers. Une grande imprudence de sa part. Vu que la conversation tombe dans des oreilles indiscrètes. Celles du chauffeur de taxi, visiblement, sur le compte de qui elle s’est lourdement trompée. Parce que cet homme-là, est un criminel qui veut justement les sous qu’elle vient de déclarer.

A l’étonnement donc de la jeune fille qui vient de raccrocher le téléphone, le taximan verrouille les portières de son véhicule qu’il lance soudainement à vive allure. Prenant alors la pleine mesure du danger auquel elle est désormais exposée, dame M J tente de s’éjecter du véhicule en marche. Là, le taximan sort un sabre, avec lequel il menace de la tuer tout de suite. La pauvre jeune fille à sa merci, le taximan-criminel lui arrache son sac à main contenant la forte somme d’argent. Cela fait, il change d’itinéraire et bifurque à Adjamé où, avec violence, il projette l’esthéticienne de son véhicule, avant de prendre le large.

La malheureuse se déporte au commissariat de police le plus proche. Les agents des forces de l’ordre prennent sa déposition, avant de lui conseiller de se rendre immédiatement à l’hôpital. Ce qu’elle fait.

Madeleine TANOU

 linfodrome.com

Comments

comments

What Next?

Recent Articles

Leave a Reply

Submit Comment