11192017Headline:

Côte d’Ivoire Une institutrice brûle les mains de son élève

mains

Abouaké Lysiana traîne encore ses blessures et se rend régulièrement au Centre hospitalier régional de Bondoukou pour des soins médicaux.

Une institutrice de l’Ecole primaire publique 2 de Kouassi N’Dawa (village à 12 km de Bondoukou) est accusée d’avoir volontairement brûlé à l’eau bouillante, les mains d’Abouké Lysiana, son élève de CE1, âgée de 07 ans.

Le bureau local de l’Organisation nationale pour l’enfant, la femme et la famille (Onef) qui a communiqué l’information mardi dernier, souhaite que justice soit rendue à la fillette victime.

Selon Gneblé Lape, coordonnateur de l’Onef à Bondoukou, les faits se sont produits le 13 octobre dernier. Son bureau a été informé une semaine après, grâce à un relais communautaire du village. Cet informateur a révélé que l’institutrice a agi ainsi pour punir la petite Lysiania. Elle la soupçonnait d’avoir pris des morceaux de viande dans la sauce de la femme à son collègue.

Le 23 octobre, M. Gneblé Lape, militant des Droits de l’enfant, s’est rendu sur les lieux pour constater les faits. Mais, les échanges qu’il a eus avec les enseignants, en présence du tuteur de la fillette, ne lui ont pas permis de faire la lumière sur la raison des blessures de Lysiana et sur l’identité de l’auteur. « Tous ayant refusé de dire comment les brûlures ont apparu sur les mains de l’enfant de 7 ans », a expliqué M. Gnéblé, avant de dénoncer qu’il y a eu de ”nombreuses incohérences” dans les propos de ses interlocuteurs.

Joint hier pour en savoir davantage, le procureur de Bondoukou a reconnu être saisi de cette affaire, pour laquelle une enquête a été ouverte depuis lors. « L’enquête est avancée et j’attends le procès verbal de la brigade de gendarmerie avant d’aviser », a confié le procureur de Bondoukou.

Solange KOBLAN (Bondoukou)

l’inter

Comments

comments

What Next?

Related Articles

Leave a Reply

Submit Comment