08212019Headline:

Côte-d’Ivoire : Une pirogue chavire 18 morts ;plusieurs vendeuses de poissons disparues

pirogue chavire mort
Fleuve Sassandra/ Une pirogue chavire: 18 morts

Les acteurs de la filière halieutique de la région du Guémon, avec pour chef-lieu Duékoué et précisément ceux de Guessabo, localité située au carrefour Duékoué-Issia-Daloa, sont dans la consternation depuis hier mardi 3 février 2015.

Dix-huit des leurs, principalement des vendeuses de poissons, ont trouvé la mort ce jour sur le fleuve Sassandra. La pirogue hors-bord qui les transportait a chaviré à quelques kilomètres du pont de Guessabo qui mène à Duékoué.

Selon des sources locales concordantes qui nous ont livré l’information, ce sont plus de 40 commerçantes qui étaient à bord de cette pirogue qui revenait de Buyo. « Actuellement, l’équipe de secours venue de Duékoué, n’a pu repêcher que 18 corps. Les autres victimes qui étaient à bord de la pirogue n’ont pas encore été retrouvées », ont précisé nos informateurs. Puis, ils ont indiqué que, du pont au lieu du naufrage, les secours ont mis dix minutes de navigation. Ce qui a réduit les chances d’avoir des survivants de ce drame survenu la mi-journée.

Dès que l’information leur est parvenue, les pêcheurs et vendeuses de poisson qui n’étaient pas du voyage du jour, se sont précipités sur le pont, qui s’est transformé en un lieu de recueillement et de prière pour retrouver des survivants parmi les personnes encore sous les eaux. Au moment où nous mettions sous presse, les recherches étaient encore en cours pour retrouver d’éventuels survivants et repêcher les corps des autres victimes.

Notons que la pirogue est le moyen de transport prisé dans cette zone. Parmi ses abonnés passagers, l’on note les agriculteurs qui en font le moyen de transport de leurs récoltes et les vendeuses de poisson, qui viennent s’approvisionner auprès des pêcheurs de Buyo et les convoient à Guessabo pour la commercialisation soit sur le pont, soit au carrefour de cette localité. Ou encore à Duékoué, Daloa et Issia.

TRAORE Tié

L’INTER

Comments

comments

What Next?

Related Articles

Leave a Reply

Submit Comment