10232017Headline:

Côte d’Ivoire – Violente fusillade entre éléments du Ccdo et hommes armés à Abobo

frci fusil

Un violent échange de tirs a éclaté à Abobo entre éléments du Centre de commandement des décisions opérationnelles ( Ccdo) et une bande armée. C’est dans la nuit du mercredi 28 au jeudi 29 octobre 2015, que cette scène qui rappelle le Far-west a été servie.

Cette nuit-là donc, rapportent nos sources, le commerçant A.K. et son ami T.K., qui lui est agent des Douanes, reviennent d’une virée nocturne, à Abobo. Mais alors qu’ils passent leur chemin, au sous-quartier « Zion », à Derrière-Rails, ils se voient soudainement contrariés par au moins, cinq quidams munis d’armes à feu. Les gangsters leur arrachent leurs téléphones-portables, la somme de plus de 200 000 F Cfa et leurs deux motos. Avec leur butin, les malfaiteurs prennent rapidement le large.

Mais un peu plus loin, ils sont aperçus par une patrouille d’éléments du Ccdo. Très vite, les agents des forces de l’ordre flairent en ces noctambules, de la mauvaise graine. Et là, ils les interpellent en vue d’un contrôle d’identité et si besoin, pour une palpation. C’est à cet instant qu’ils réalisent qu’ils n’ont pas été trompés par leur flair.

De fait, en réponse à l’injonction des éléments du Ccdo, les gangsters ouvrent plutôt le feu. Les agents de forces de l’ordre ripostent. Il s’ensuit alors, une violente fusillade. Finalement, face au déluge de feu des hommes du Ccdo, les gangsters baissent pavillon et prennent la fuite. Mais pas tous. L’un d’eux reste à quai, grièvement blessé. Il s’agit de Dosso Adama, la trentaine. Sur le périmètre de la fusillade, le Ccdo récupère une arme de fabrication artisanale, faisant partie de la dotation de la bande armée déroutée.

Le scélérat blessé est évacué dans un centre hospitalier pour des soins. Une fois sur pied, sa coopération sera assurément déterminante, dans le démantèlement de son gang. L’enquête est donc en cours.

KIKIE Ahou Nazaire

 linfodrome.com

Comments

comments

What Next?

Related Articles

One Response to "Côte d’Ivoire – Violente fusillade entre éléments du Ccdo et hommes armés à Abobo"

  1. Hyacinthe says:

    Encore un “Dosso Adama” Ils ont vraiment pris ce pays en otage inclue sa population.Qui aurait imagine que cela se passe ds un autre pays de la sous region ou des Etrangers feraient la loi sur les autochtones.Cela ne se passe qu’en Cote D’Ivoire et nul part au monde.

Leave a Reply

Submit Comment