12082016Headline:

Côte d’Ivoire-Yao Konan militaire du Bataillon Blindé tué de plusieurs coups de couteau

jeune-mort-etendu-

Élément du 1er Bataillon blindé d’Akouédo, Yao Konan Charles ne répondra plus jamais à l’appel au drapeau, pour une raison bien tragique. Le pauvre a été tué. Mais pas au champ d’honneur.

En effet, nos sources expliquent que, dans la nuit du dimanche 5 avril 2015, le soldat part de chez lui au quartier « Sagbé », à Abobo, pour rendre visite à des connaissances. Un peu plus tard, il est sur le chemin du retour. Mais alors qu’il n’est plus qu’à quelques pas de chez lui, on l’entend subitement pousser des cris de détresse. C’est que des individus dont le nombre n’est pas défini, mais identifiés comme des malfaiteurs, se ruent sur lui. Sans doute, pour le dépouiller de ses biens. Mais le militaire se montre vaillant soldat, nullement prêt à abdiquer. Et là, les quidams, comprenant qu’ils ont affaire à un homme coriace, usent alors de grands moyens. Ainsi, ils portent de violents coups de couteau au militaire, avant de prendre la fuite. Yao Konan Charles se retrouve à terre et perd énormément de sang. C’est dans cet état lamentable qu’il est découvert et conduit à son domicile, le temps qu’on s’affaire rapidement à l’évacuer dans un centre hospitalier. Mais trop tard. Là, dans le canapé où il est étendu, il est mort. Il n’a pu survivre aux coups de couteaux, dont certains lui ont été plantés à l’aisselle et au niveau du cœur. Ces coups portés à ces parties vitales, démontrent clairement la volonté de ses agresseurs à le tuer. La police, saisie, se rend sur place. Le constat fait en présence d’un agent du corps médical, la dépouille de l’élément du Bataillon Blindé est transférée à la morgue. Une enquête est engagée, à l’effet de retrouver les auteurs du crime.

KIKIE Ahou Nazaire

Soir Info

Comments

comments

What Next?

Recent Articles

Leave a Reply

Submit Comment