09232018Headline:

Côte d’Ivoire, Yopougon: Institut des aveugles, le Directeur de l’INIPA suspendu de ses fonctions

Le Directeur général (Dg) de l’Institut national de la promotion des aveugles (Inipa) de Yopougon, Pokou Komenan, écope, depuis plus d’une semaine, d’une sanction administrative. Le premier responsable en charge de la promotion des aveugles en Côte d’Ivoire, a été suspendu de ses fonctions. Cette décision prise par le ministre de l’Emploi et de la protection sociale, Jean Claude Kouassi, fait suite à un cas de viol, perpétré au sein de l’institution. De quoi s’agit-il ?

Selon nos sources, dans un souci d’extension de l’institut des aveugles, le ministère a décidé de la construction d’un dortoir pour filles. Au nombre des manœuvres maçons devant réaliser l’édifice, figure le nommé Kié Marcelin. Contrairement à ses collègues qui s’emploient à exécuter la tâche pour laquelle ils ont été sollicités, Kié ne faisait qu’admirer les rondeurs de certaines pensionnaires de l’Inipa. Il bavait presqu’en les voyant passer avec leur canne, pour aller à la cuisine. Ne pouvant plus contrôler ses impulsions, il va tendre une embuscade « alimentaire » à l’une des pensionnaires totalement aveugle et âgée d’environ 20 ans. De fait, Kié Marcelin, qui avait une idée derrière la tête, a appâté sa victime avec de la viande de poulet, quand celle-ci se rendait auprès du cuisiner de l’Institut, pour faire réparer sa canne. Croyant l’affaire pliée à travers la cuisse de poulet, Kié va s’adonner à des attouchements.

Mais celui-ci va déchanter quand la pensionnaire d’environ 20 ans, va opposer un refus. N’arrivant plus à maîtriser ses pulsions, Kié va la violenter, avant d’abuser d’elle. Une fois sa libido satisfaite, le maçon se croyait à l’abri de tout soupçon, vu le handicap de sa victime. Mais c’était mal connaître celle dont il venait de souiller les entrailles. La jeune fille en parle à l’une de ses camarades. Celle-ci saisit, à son tour, leur représentante qui informe le directeur général de l’institut. Pour plus de prudence, du fait de son handicap, la jeune pensionnaire d’environ 20 ans, interrogée plusieurs fois, met en cause, à maintes reprises, l’ouvrier dont elle reconnaît la voix. A l’institut social et chez le gynécologue où elle a été reçue, le cas de viol est confirmé. C’est sur cette base que l’Association pour la promotion des femmes aveugles, ne voyant pas le directeur général réagir, porte plainte contre Kié Marcelin.

Reconnu coupable de viol, l’ouvrier a été condamné à 24 mois de prison, le 20 décembre 2017, à l’audience des flagrants délits, par le tribunal de Yopougon. Le ministre de l’Emploi et de la protection sociale, Jean Claude Kouassi, qui n’a pas apprécié la manière dont le directeur général de l’Inipa a géré cette affaire de viol, l’a relevé de ses fonctions. Selon ce qui se raconte, le premier responsable de cet institut consacré à la promotion des aveugles, a minimisé l’affaire. Il n’a entrepris aucune démarche en vue de la tirer au clair. Le ministre Jean Claude Kouassi, qui a été choqué par cette attitude, a décidé de sévir. La suite, on la connaît.

Le directeur général de l’Inipa a été suspendu. Toutefois, il se raconte que des tractations seraient en cours auprès du ministre, afin qu’il prenne un arrêté pour annuler la sanction. Par ailleurs, il est fait cas de ce qu’il y a 7 ans de cela, une fillette en classe de Cm2, aurait été violée par un vigile. L’affaire aurait été étouffée.

SOURCE: linfodrome

Comments

comments

What Next?

Recent Articles

Leave a Reply

Submit Comment