Côte d’Ivoire/Lutte contre la contrefaçon: Un grand réseau démantelé à la Riviera-Abatta

A l’entrée de l’entrepôt, l’entreprise est présentée comme une imprimerie. Mais en inspectant les lieux, l’on a découvert un laboratoire clandestin de production de comprimés de diverses catégories.

Lutte contre la contrefaçon: Un réseau démantelé à la Riviera-Abatta

Les experts en charge de la lutte contre la contrefaçon ont effectué mercredi, une visite guidée dans un entrepôt clandestin à la Riviera-Abatta, dans la commune de Cocody, après une opération de l’Unité de lutte contre la criminalité transnationale (Uct).

L’Unité de lutte contre la criminalité transnationale (Uct) a découvert un réseau de fabrication de produits pharmaceutiques à la Riviera Abatta, le 18 février, non loin de la Société ivoirienne de contrôle automobile (Sicta).

A l’issue de cette opération, le premier responsable de cette unité, le commissaire divisionnaire de police, Adomo Bonaventure, a organisé le mercredi 22 février 2017, à son bureau,  une rencontre avec les experts en charge de la lutte contre ce fléau. Ce, en vue de trouver les solutions pour endiguer la contrefaçon. A  cette occasion, il a expliqué la mission de l’Uct avant de faire une visite guidée dans l’entrepôt clandestin de production de divers produits pharmaceutiques.

« Au terme de nos opérations, nous  avons pu interpeller des individus identifiables. Pour l’heure, les enquêtes sont en cours  pour mieux  situer les responsabilités. C’est pourquoi, il y a lieu d’agir dans la pure discrétion dans cette phase de notre mission. Nous voulons que la collaboration de la population qui a permis la réussite de l’opération se poursuive.  Car, la mission de l’Uct se situe à trois niveaux depuis sa création par décret en novembre 2014. Il s’agit du renseignement, de l’enquête et la phase de l’opération», a indiqué le directeur de l’unité.

A l’entrée de l’entrepôt, l’entreprise est présentée comme une imprimerie. Mais en inspectant les lieux, l’on a découvert un laboratoire clandestin de production de comprimés de diverses catégories.

Face à cette situation, la directrice de la santé publique, Dr. Rachelle Duncan, le président du Conseil de l’ordre des pharmaciens de Côte d’Ivoire, Dr. Charles Boguifo et le président du Conseil d’orientation du comité national de lutte contre la contrefaçon, Michel Brou N’Zi ont invité les populations à payer les médicaments dans des structures agréées pour être à l’abri de nombreuses maladies.

Daniel Assouman
Correspondant

fratmat.info

Comments

comments

What Next?

Recent Articles

Leave a Reply

Submit Comment