01162017Headline:

Côte d’Ivoire/Torturé au secret, le leader de la (CNC) souffrirait de complications urinaires

samba david

Plusieurs jours après son arrestation musclée et sa détention au secret, le leader de la coalition des indignés de Côte d’Ivoire, membre de la coalition nationale pour le changement (CNC) serait mal en point. C’est la révélation faite le mercredi 23 septembre 2015 à Yopougon par la direction intérimaire de son mouvement…

«Nous exigeons que le gouvernement de Ouattara nous dise où se trouve SAMBA DAVID et exigeons aussi sa libération sans condition. Sa place se trouve bien parmi nous pour continuer le combat d’une Côte d’Ivoire apaisée (…) Cette arrestation n’est pas un bon signe pour notre pays, il faut respecter la société civile »

C’est en ces termes que M. Daleba Nahounou, coordonnateur par intérim de la Coalition des Indignés de Côte d’Ivoire (CI-CI) a interpelé les autorités ivoiriennes lors d’une conférence de presse tenu ce mercredi 23 septembre à Abidjan. Samba David a été enlevé par des hommes armés à son domicile le dimanche 13 septembre 2015. Et depuis, son sort ne cesse d’inquiéter l’opinion nationale et la société civile.

Au cours de la rencontre, le coordonnateur par intérim de la coalition des indignés de Côte d’Ivoire a aussi révélé que Samba David souffrirait de graves «Complications urinaires». Une conséquence directe de la bastonnade policière lors de son arrestation et des tortures subies dans son lieu de détention (sources policières indépendantes).

Où est-il séquestré ? Et pourquoi sa famille biologique n’a-t-elle pas le droit d’avoir accès à lui ? C’est le silence total du côté des autorités ivoiriennes révèle la CI-CI. Avant d’annoncer que des responsables de l’ONU-CI aurait repéré Samba David à la DST. Un sinistre lieu de détention qui, on s’en souvient, a déjà accueilli les leaders de la galaxie patriotique : Charles Blé Goudé, Jean Yves Dibopieu. A-t-on encore besoin de rappeler que les conditions d’emprisonnement inhumaines de cette DST sont presque identiques à celles de la Gestapo hitlérienne ?

Au terme de la conférence de presse, Daleba Nahounou a lu une motion de soutien à l’endroit de son leader. «Nous terminons notre conférence par une motion de soutien à l’endroit de notre coordinateur et notre engagement à lutter pour sa libération, notre organisation n’a pas été créée  pour déstabiliser le pays mais pour consolider la démocratie  dans notre pays ».  La Coalition des indignés a par ailleurs tenu à préciser qu’elle poursuivrait le combat de la libération de la Côte d’Ivoire contre la dictature Ouattara. Et pour ce faire, «La CICI sera présente ce samedi 26 septembre 2015 au meeting de la CNC qui aura lieu à Yopougon Ficgayo… » a conclu le N°2 de Samba David.

Albert Zaté 

Correspondant permanent à  Abidjan

Source: Eventnewstv

Comments

comments

What Next?

Recent Articles

Leave a Reply

Submit Comment