10202017Headline:

Côte-d’Ivoire:Un homme Jaloux éventre sa femme lui tranche la gorge à Marcory et…

Marcory-Remblais/ Jaloux: Il éventre sa femme, lui tranche la gorge et tente de l’achever avec le fil d’un chargeur de portable

A 37 ans, Solange M. est une miraculée de la vie. Dans la nuit du samedi 30 septembre au dimanche 1er octobre 2017 à Marcory-Remblais où elle réside avec son époux, le sulfureux Mockey Joseph, la mère de trois (03) enfants, a failli passer de vie à trépas.

Solange M. n’oubliera pas de sitôt ce qu’elle a vécu dans la nuit du samedi 30 septembre dernier. N’eurent été sa bravoure et l’aide des voisins, elle ne serait plus de ce monde des vivants. Cette nuit là, son époux, Joseph Mockey, agent de Transit dans une société de la place, lui a fait vivre une de ces scènes dignes d’un film d’horreur. De quoi s’agit-il ?

Il y a de cela deux semaines, le sieur Mockey décide, comme il en a l’habitude, de profiter du week-end pour se rendre à la plantation familiale à Aboisso. Depuis là-bas, ses incessants appels à son épouse restée entre temps à Abidjan, soit pour savoir où est-elle soit pour savoir ce qu’elle fait et avec qui, finissent par agacer Madame.

Fatiguée de répondre à chaque fois aux mêmes questions, Solange décide de ne plus décrocher le téléphone. C’est la première erreur à ne pas commettre. Furieux, et pendant qu’il fait encore nuit, le mari jaloux démarre en trombe son véhicule et revient dare-dare sur Abidjan. Arrivé au domicile conjugal, il sort un couteau contre son épouse et menace de la tuer si elle ne lui dit pas où elle était et ce qu’elle faisait.

Après s’être longuement confondue en excuses, Madame parvient finalement à calmer la colère de son époux. Mais c’est mal connaître le sieur Mockey qui s’est intérieurement promis de lui faire payer très cher cet ‘’affront’’ à la prochaine occasion.

Pour détendre l’atmosphère tendue entre le couple, Solange propose à son époux de se rendre au spectacle de l’artiste-humoriste Ramatoulaye qui s’est déroulé le samedi 30 septembre au Palais de la Culture d’Abidjan. Mais elle doit aller faire une course urgente avant de rejoindre son époux au spectacle. Bien qu’ayant obtenu la permission d’y aller, ce dernier va se mettre à la harceler de coups de fil. Ne pouvant pas décrocher le téléphone parce qu’étant au volant, il s’ensuivra, à son retour au Palais, une dispute entre elle et son jaloux d’époux.

Calmés par des curieux, c’est finalement dos à dos que le couple va assister au spectacle sans s’adresser la parole. Revenue à la maison, Solange prend son oreiller et décide de passer la nuit dans la chambre des enfants. Malgré les insistances de son époux de revenir dormir dans la chambre conjugale, elle refuse, prétextant vouloir éviter les histoires cette nuit-là.

Désemparé, Mockey opte pour l’extrême. Il sort de l’appartement et sonne à l’entrée comme s’il s’agissait d’un visiteur. Ignorant le piège qui l’attend, Solange sort voir à la porte. Et c’est là que l’enfer commence pour elle. Son furieux de mari surgit de la cuisine située lorsqu’on entre dans la maison. Puis, avec un couteau en main, il la saisit violemment par l’arrière, la trimbale jusqu’à la chambre conjugale, lui intime l’ordre de se déshabiller et d’entrer dans la douche.

« Déshabille toi et entre dans la douche. Je vais te tuer, te découper en petits morceaux et aller te jeter à l’eau », lui lance-t-il au visage. Croyant son époux incapable de commettre pareil crime, Solange pense à une plaisanterie de mauvais goût. Et c’est là qu’elle reçoit le premier coup de couteau à la gorge. Ensuite, un deuxième coup de couteau puis un troisième, piqué directement dans la gorge avec le bout du couteau.

Face aux cris de détresse de son épouse qui appelle à l’aide, Mockey plante un quatrième coup de couteau mais cette fois, directement dans le ventre, et lui sort les intestins. Voulant survivre à tous prix, Solange engage la bataille avec ce dernier. Après de rudes efforts, elle réussit à lui arracher le couteau qu’elle parvient à jeter à travers les fenêtres de la douche. Mais c’est mal connaître son ‘’meurtrier’’ d’époux.

Décidé à achever le ‘’travail’’ qu’il a entamé, Mockey se saisit cette fois du chargeur d’un téléphone portable, qu’il noue solidement autour du cou de son épouse. Mais il ne parviendra pas à lui faire pousser le dernier soupir. Car, alertés par leur fille ainée, les voisins parviennent à défoncer la porte de la chambre et soustraire Solange des griffes de son époux.

C’est avec les intestins en mains et la gorge à moitié tranchée, qu’elle sera évacuée d’urgence dans une clinique de la place. Mis aux arrêts par les hommes du Lieutenant Coulibaly du 26è arrondissement de Marcory-Anoumabo Sans fil, le sieur Mockey Joseph a été déféré le vendredi 06 octobre par le parquet.

Après 8 années de vie commune dont 6 années de mariage, au cours desquelles sont nés deux jolis garçons, Mockey ira méditer sur son sort à la Maison d’arrêt et de correction d’Abidjan (MACA). Quant-à son épouse, ses jours ne seraient plus comptés, apprend-on de source médicale.

David YALA

soir info

Comments

comments

What Next?

Recent Articles

Leave a Reply

Submit Comment