12102016Headline:

Côte d’Ivoire/Université Peleforo Gon Coulibaly: Des étudiants battent à sang des enseignants,cours et examens bloqués

greve etudiant

Université Peleforo Gon Coulibaly: Des étudiants battent à sang des enseignants, cours et examens bloqués
D’importantes décisions arrêtées

Des étudiants de l’Université Peleforo Gon Coulibaly (Upgc) de Korhogo, au nord de la Côte d’Ivoire, se réclamant du comité des élèves et étudiants de Côte d’Ivoire (Ceeci) s’en sont violemment pris, les 15 et 16 octobre 2016, à d’autres étudiants et 3 professeurs qu’ils ont battus et blessés grièvement.

Parmi les victimes, un étudiant a perdu connaissance. Par solidarité à leurs camarades blessés, les enseignants de l’institut académique ont observé un arrêt immédiat des cours et des examens, depuis  le 18 octobre 2016.  Ces manifestants,  d’une violence inouïe, exigeaient de l’administration de l’Upgc, des négociations pour la libération des étudiants incarcérés à la prison civile de Korhogo pour séquestration et coups mortels.

Le conseil de l’université, se saisissant de la question, s’est réuni, le jeudi 20 octobre 2016, à l’effet d’analyser la situation. ‘’Le conseil à l’unanimité  de ses membres a pris les décidions  suivantes :  exprime sa compassion aux enseignants et aux étudiants victimes  de séquestration, d’injures, de menaces, de coups et blessures et leur apporte son soutien, condamne sans concession aucune ces actes de violence qui  ternissent l’image de marque de l’Université Peleforo Gon Coulibaly,  fait savoir aux communautés universitaires nationale et internationale que les auteurs  de ces agressions  nommément identifiés seront traduits en commission de discipline et punis à la hauteur de la  gravité de leurs actes dans les plus brefs délais et   invite les différents acteurs de l’espace universitaire à  lutter contre la violence et la proscrire sous toutes ses formes…’’, a lu la décision de ce conseil, devant la presse, le vendredi 21 octobre 2016, Kouassi  Adjoua Madeline  épouse  N’guesssan, secrétaire générale adjointe de l’Upgc, en présence du président de l’institution, Pr Adama Coulibaly.

Rappelons que des étudiants avaient molesté et battu  à mort un individu , il y a quelques mois. Et les auteurs  ont été arrêtés et incarcérés à la prison civile de Korhogo.

 

Aly OUATTARA (Correspondant des savanes)

soir info

Comments

comments

What Next?

Recent Articles

Leave a Reply

Submit Comment