07242017Headline:

Côte d’ivoire:VIDEO/ Ecoutez les premiers témoignages des filles violées sur le campus de Cocody par des policiers

Côte d’ivoire: Voici les premiers témoignages des filles violées sur le campus de Cocody par des policiers
Une Étudiante craignant d’être délogée de sa chambre  (ph1)

Suite à la descente nocturne de plusieurs troupes de la police nationale sur le campus lors des dernières revendications des étudiants, l’ONG Besoin d’agir vient de publier une bande audio dans laquelle selon l’organisation, des étudiantes violées livre succinctement leur premier témoignage.

Ces filles au nombre de deux (2) ont selon l’enregistrement rendu publique été violentées par plusieurs policiers.
Secourue par des camarades les victimes disent avoir bénéficié despremiers  soins au CHU de Treichville pour certaines. D’autres ont été accueilli au CHU de Cocody.
L’Ong Agir à porter plainte et sa présidente Christiane Djahuié est formelle.
« Il y a eu bel et bien des cas de viols à l’Université de Cocody dans la nuit du 13 au 14 Avril 2016 » insiste-t-elle. Les filles meurtries, sont au moins quatre (4) en croire ces acteurs de la société civile indignés devant cette situation.

La ligue ivoirienne des droits de l’homme et la section locale d’Amnesty internationale ne cessent d’interpeller les autorités gouvernementales sur la véracité des cas de filles violées au cours de ces affrontements policiers-étudiants.

Le Ministère de l’intérieur et de la Sécurité reste plutôt silencieux sur ce dossier auxquels il est pourtant directement lié.
Quant à la Ministre en charge de la promotion de la femme, dubitative, elle demande que « ceux qui disent que des filles ont été violées, en apportent des preuves » et « qu’ils disent qui sont ces filles ».
Aucune enquête n’est encore ouverte à ce jour sur les violences faites aux étudiants et sur ces présumés cas de viols. Le gouvernement entier reste solidaire pour un démenti catégorique.
Bon nombre d’étudiants sont toujours incarcérés malgré la libération du secrétaire national de la FESCI , auteur du mot d’ordre de grève qui a conduit à cette nouvelle bavure policière sur le Campus de Cocody.
Parmi les revendications des étudiants figurent la protestation contre la réquisition de leurs dortoirs aux profits des athlètes des Jeux de la francophonie 2017.
Saxum Willy, Abidjan
koaci

Comments

comments

What Next?

Related Articles

Leave a Reply

Submit Comment