08192017Headline:

Cybercriminalité: Une ambassade à Abidjan fait arrêter deux brouteurs/ce qu’ils font..

La PLCC a été saisie par l’ambassade d’Espagne en Côte d’Ivoire car l’un de leur ressortissant était victime d’une cyber escroquerie en provenance de Côte d’Ivoire. C’est suite à cela que le nommé Aka Ehouma Marcel alias « Ange Mariphe » a été interpellé après des enquêtes en compagnie de son ami Tokore Nadié Dieudonné alias « Ambra Angelotti » dans la commune de Koumassi. Ils ont tous deux été mis à la disposition des autorités compétentes.

L’audit par le LCN des pièces à conviction en leur possession soumis par la PLCC, avait révélé que Aka Ehouma Marcel serait une jeune française de 30 ans du nom de « Ange Mariphe » sur les réseaux sociaux. Dans les faits, cette jeune dame serait en relation depuis un an avec la victime à qui il envoyait régulièrement de l’argent. Mais un jour celui-ci décida qu’il serait tant de se rencontrer. C’est alors que son amoureuse coupe tout contact avec lui. Il décide alors de déposer plainte. De nombreux codes de transferts d’argent, des codes PCS, des messages très enflammés et coquins ont été aussi découverts dans les échanges de celle-ci et la victime.

Quant à Tokore Nadié Dieudonné, lui se faisait passer pour un italien « Ambra Angelotti » résidant en France. Les mêmes éléments ont aussi été trouvés chez lui. Il a été interpellé alors qu’il venait même de retirer un mandat que lui avait envoyé une de ses victimes.

Interrogés, les suspects ont avoué être tous deux des cyberdélinquants et pratiquaient l’arnaque aux sentiments. Leur mode opératoire est de parcourir les sites de rencontre pour séduire des individus en quête d’amour et leur extorquer des fonds par la suite. Ils ajoutent qu’avec cette pratique ils ont à leur actif de nombreuses victimes.

Ils peuvent être poursuivis pour utilisation frauduleuse de personne physique et escroquerie sur internet.

Source: : Web-News

Comments

comments

What Next?

Recent Articles

Leave a Reply

Submit Comment