08212019Headline:

Daloa: il tue violemment sa femme et prend la fuite. Les raisons

Le nommé Koné Aka Narcisse, la trentaine, est au trou. Accusé d’avoir violemment ôté la vie à sa concubine Lago Sylvie, serveuse au maquis dit Central à Daloa, il a été appréhendé à San Pedro où il s’était terré, dans l’espoir d’échapper aux conséquences pénales de son acte.

Sur les faits, nos sources expliquent que Koné Aka Narcisse qui, lui aussi travaille dans un maquis, vit en couple avec Lago Sylvie, au quartier « Kennedy », à Daloa. Nous sommes dans l’année 2017. Mais alors que les deux concubins semblaient relativement heureux de leur vie amoureuse, les choses vont se dégrader. Le foyer bat désormais de l’aile. Mais pourquoi ? En fait, l’entourage ne cessait de tourner Sylvie en dérision. Elle est moquée parce qu’elle est beaucoup plus âgée que son mari. On disait d’elle une vieille fille qui n’a pas honte de vivre avec son « petit frère ».
Koné Aka Narcisse aura beau lui dire de ne pas écouter les ragots, la pauvre est fortement affligée. Des proches qui croient l’aider, lui conseillent fortement de prendre un adulte de sa catégorie, pour éviter d’être la risée. Ça fait effet, et Sylvie est réceptive à une telle proposition. Et lorsqu’un autre homme de son âge lui conte fleurette, c’est avec les pieds joints, qu’elle se jette dans les bras de ce dernier. Agacée qu’elle est par les critiques des voisins du quartier. Chaque fois donc après son job, elle retrouve son nouvel amant, pour des moments enflammés, avant de rejoindre son foyer. Et elle semble épanouie.

Mais cette relation d’infidélité finit par être sue de son cocu de mari. De toute évidence, cette posture honteuse dans laquelle sa femme le confine, n’est pas du tout faite pour plaire à Koné Aka Narcisse. Et la goutte d’eau qui fera déborder le vase, tombe le 8 août 2018. Ce jour-là, en effet, dans l’après-midi, alors qu’ils sont à la maison, Lago Sylvie reçoit un appel téléphonique de son nouveau mec, l’invitant à le rejoindre à Issia. Tout de suite, elle saute de sa chaise et fonce dans la chambre où elle commence à se pouponner et à s’habiller.

Son concubin, Koné Aka Narcisse, l’y rejoint pour lui demander où elle va. Sans sourciller, la serveuse réplique qu’elle va de ce pas, répondre à un rendez-vous à Issia. Son homme estime qu’elle se fout de lui. Puis d’indiquer qu’elle n’ira guère à ce rendez-vous.

Quand des moqueries entraînent un drame…

Il s’en suit alors une vive dispute entre le couple. La colère décuplée par la jalousie, Koné Aka Narcisse s’empare d’un pilon et fracasse littéralement le crâne de sa femme. Cette dernière qui s’écroule, se retrouve très vite mal en point. Elle ne se relève pas. Elle ne se relèvera plus. Elle rend l’âme après une brève agonie.

Le cocu qui réalise alors que les dégâts sont irréparables, plie bagages et sort de son domicile. Il trouve son voisin et lui rapporte laconiquement qu’il vient de tuer sa femme. Ce dernier, qui se rend compte qu’il ne plaisante pas, lui conseille de se livrer à la police. Koné Aka Narcisse le rassure toute de suite, que c’est bien ce qu’il a l’intention de faire. Diversion à la vérité. Car, une fois qu’il sort de son domicile, c’est pour s’enfuir de la ville.

Informés plus tard du crime, les éléments du commissariat de police du 2e arrondissement se rendent sur les lieux, et procèdent à un constat d’usage. Puis le corps de l’employée de maquis est sorti de la maison et transféré à la morgue. Puis les recherches sont lancées en vue de retrouver l’auteur présumé de l’uxoricide. A cet effet, la ville de Daloa est écumée par des agents des forces de l’ordre, qui croyaient encore que Koné Aka Narcisse était toujours sur place. Mais ils vont « taper poteau » comme on le dit. Et cela, pendant à peu près deux ( 02) ans. Saisi alors, le juge d’instruction du 1er cabinet du tribunal de 1re instance de Daloa prend les choses en main. On dit de ce magistrat qu’il a l’art de dénouer les affaires les plus complexes. Et il va, une fois de plus, le prouver lorsqu’il actionne ses réseaux.

La suite sur linfodrome

Comments

comments

What Next?

Recent Articles

Leave a Reply

Submit Comment